38 ans après avoir été emprisonné à tort pour un crime qu'il n'a pas commis, cet homme a été déclaré innocent

Bouton whatsapp

À Los Angeles, un homme vient d’être déclaré innocent après avoir passé 38 ans en prison, pour un crime qu’il clamait n’avoir jamais commis en 1983. Les tests ADN ont permis sa libération.

C’est une toute nouvelle vie qui va s’offrir à lui, même si la réadaptation dans la société actuelle risque d’être délicate tant le monde a changé ces quarante dernières années.

Crédit photo : Los Angeles Council

Qu’importe, Maurice Hastings est un homme libre et surtout, enfin innocenté, après avoir passé 38 ans derrière les barreaux pour un crime qu’il clamait pourtant n’avoir jamais commis. Il avait été libéré au mois d’octobre dernier après la révélation de tests ADN qui le blanchissaient alors de toute responsabilité concernant un crime commis en 1983.

C’était il y a 40 ans que la vie de Maurice Hastings avait basculé dans le cauchemar. Une affaire sordide lors de laquelle une femme, Roberta Wydermyer, a été sexuellement agressée puis tuée d’un coup de feu dans la tête. Son corps avait été retrouvé dans le coffre de son véhicule à Inglewood, une banlieue de Los Angeles.

Maurice Hastings avait alors été arrêté dans des circonstances spéciales et risquait la peine de mort. Finalement, en 1988, il a été condamné à la prison à vie sans possibilité de liberté conditionnelle ou de remise de peine.

Crédit photo : Los Angeles Council

Son innocence prouvée grâce à l’ADN

Maurice Hastings, lui, a toujours clamé son innocence et entrepris toutes les démarches possibles pour rouvrir l’enquête. Lors de l’autopsie de la victime, le médecin légiste avait trouvé de la semence sur un échantillon oral.

Maurice Hastings avait alors demandé de faire un test en ADN en 2000 mais la demande lui avait été refusée. Puis, en 2021, il avait déposé une nouvelle requête d’innocence auprès du bureau du procureur et là, le test ADN prouvait alors son innocence.

Crédit photo : Los Angeles Council

En réalité, l’ADN de la semence retrouvée appartenait à un autre suspect, un certain Kenneth Packnett, qui est mort en prison en 2020. Ce dernier avait été condamné pour avoir kidnappé et violé une femme dans le coffre d’une voiture.

“Je veux juste profiter de ma vie maintenant, tant que je l’ai”

Enfin libre et innocenté à 69 ans, Maurice Hastings aura passé plus de la moitié de sa vie en prison pour un crime qu’il n’avait jamais commis : “Je ne suis pas un homme amer, mais je veux juste profiter de ma vie maintenant, tant que je l’ai. Je suis prêt à avancer, je suis un homme heureux” a-t-il déclaré après la reconnaissance de son innocence.

Maurice Hastings a pu compter sur le soutien de ses avocats, du projet “Los Angeles Innocence Project” qui se spécialise à défendre les droits de personnes accusées et emprisonnées à tort pour qu’ils obtiennent justice et réparation.

Crédit photo : Los Angeles Council

Le procureur du district a loué la persévérance et la patience de Maurice Hastings pendant toutes ces années : “Il a passé quatre décennies en prison, à user de tous les moyens pour prouver son innocence, malgré les refus constants. Mais il est resté inébranlable et plein d’espoir sur le fait qu’un jour, un juge reconnaîtrait son innocence”.

Maurice Hastings va pouvoir désormais couler des jours heureux et profiter de la vie, avec les indemnités, sans doutes énormes, qui lui seront dûes après avoir été emprisonné à tort pendant 38 ans.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef