Une province chinoise de 5 millions d'habitants a réussi à fonctionner toute une semaine à 100% d'énergies renouvelables !

Par
3 133
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

De plus en plus, la Chine, plus gros pollueur mondial, se met à l'écologie. Si le « virage vert » voulu par Pékin suscite encore certaines réserves, le chemin à parcourir est encore long avant de nettoyer un air saturé de pollution et de transformer le plus gros émetteur de CO2 (30% des émissions mondiales) en superpuissance écolo. Il faut néanmoins en convenir : les innovations et les progrès allant dans le sens du développement durable semblent ne faire que s'enchaîner.

Après avoir construit la plus grande centrale solaire du monde, après avoir récemment annoncé la volonté de créer une ville-forêt entièrement indépendante énergétiquement , la Chine semble confirmer une nouvelle fois sa volonté de devenir un pionnier du développement durable — en testant avec succès le 100% d'énergie renouvelable sur une province de plus de 5 millions d'habitants !

©Sungrow Power

Lorsqu'on se demande si, oui ou non, il est possible d'utiliser 100% de sources renouvelables pour satisfaire l'intégralité de ses besoins en énergie, certains font preuve de réserve, voire de scepticisme. 

Pourtant, la semaine dernière, une province Chinoise aurait réussi à prouver qu'une telle chose est tout à fait possible... en réalisant l'exploit de fonctionner pendant toute une semaine entière à l'énergie verte, en générant la totalité de sa consommation à partir de sources solaires, éoliennes et hydroélectriques !

Pendant 7 jours, les quelque 5,2 millions d'habitants qui peuplent la Province du Qinghai (nord-ouest de la Chine) ont utilisé de l'électricité qui provenait intégralement de sources renouvelables, selon les dires des autorités locales. Un pas en avant , qui faisait en réalité partie d'un test à grande échelle conduit par la State Grid Corporation of China (l'entreprise nationale qui gère la distribution de l'électricité), visant à prouver que les énergies fossiles ne sont plus absolument nécessaires à la satisfaction des besoins énergétiques futurs. Au cours de cette expérimentation grandeur nature, qui s'est achevée le 23 juin, ce sont plus de 1,1 milliard de kWh qui auront été générés, ce qui correspond à quelque 535 000 tonnes de charbon !

« Il s'agit de la toute première expérimentation de ce type dans le pays, et c'est une étape majeure dans le processus de transformation de nos ressources énergétiques. Ce sera d'une importance fondamentale dans notre objectif de promouvoir l'énergie verte en Chine, en montrant que l'on peut allier efficacité et développement durable », a déclaré Quan Shenming, directeur général de la filliale locale de la State Grid Corporation of China dans un communiqué.

Longyangxia Dam

Selon le rapport publié par Xinhua News, l'agence de presse officielle de l'État, les données sont plutôt encourageantes : sur les 1.1 milliard de kWh générés, près de 72,3 % auraient été générés grâce à l'hydroélectrique, tandis que le reste de l'électricité aurait été produit par le solaire et l'éolien, sources plus récentes d'énergie renouvelable. Il convient de conserver une relative réserve, puisqu'il s'agit là des chiffres annoncés par le gouvernement Chinois, qui n'ont pas encore pu être vérifiés par une source indépendante à l'heure où nous écrivons cet article. Cependant, un tel exploit ne serait pas si étonnant que cela, au regard des récents efforts réalisés par le pays dans le sens du développement durable.

Si les chiffres avancés sont confirmés, cela pourrait porter un coup fatal à l'argument de la nécessité du gaz et du charbon dans le mix énergétique, avancé par de nombreux sceptiques et opposants au 100% énergies renouvelables. En effet, la province aura réussi à maintenir la stabilité dans sa consommation électrique, sans pour autant faire appel aux énergies fossiles pour obtenir une quantité stable d'électricité « de base ». Or, les entreprises du Qinghai n'auront quasiment enregistré de fluctuation de l'énergie pendant cet essai.

La production d'énergies vertes en Chine ne fait qu'augmenter — Wikipédia Commons

Bien sûr, le «virage vert » chinois n'est pas totalement désintéressé, puisqu'il avantage aussi Pékin stratégiquement — notamment au niveau économique et politique. Mais il a le mérite d'exister, et avec son statut indiscutable de superpuissance économique et géopolitique, la Chine pourrait bien ouvrir la voie vers de profonds changements au niveau de nos habitudes de consommation...

Et qui sait, à l'heure où les États-Unis de Donald Trump (deuxième plus gros pollueur après elle) prévoient d'abandonner leurs engagements de l'Accord de Paris sur le Climat, la Chine pourrait bien aussi devenir le nouveau leader mondial de la transformation énergétique, et de nombreuses autres puissances pourraient avoir envie de suivre son exemple et de lui emboîter le pas. Affaire à suivre au cours des prochaines années !

Au Vietnam, sept tigres ont été retrouvés congelés dans le coffre d'une voiture
Source : Science Alert
Commentaires