Lors d'un carnaval en Italie, cette sculpture de baleine polluée de plastique a fait sensation

Par
45 201
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En Italie, lors du Carnaval de Viareggio, une baleine grandeur nature et créative a été confectionnée dans le cadre d’une campagne Greenpeace pour sensibiliser contre la pollution plastique des océans.

Les passants ont pu tomber nez à nez avec une baleine flottant dans les airs, représentée plus vraie que nature en taille réelle. Derrière cette campagne créative et engagée, Greenpeace, l’ONGI de protection de l’environnement.

En Italie, Greenpeace lance une campagne contre la pollution plastique et installe une baleine géante dans les airs. Crédits photo : Ale Dpl

La baleine a été imaginée avec la bouche grande ouverte. Mais au lieu d’y voir des poissons pris au piège, elle est remplie de déchets plastiques. Une belle création symbolique imaginée par l’organisme Greenpeace, qui s’engage fortement contre la pollution des mers et des océans.

Avec cette campagne, l’ONG souhaite ouvrir les yeux aux gens sur les conséquences de la pollution plastique sur les espèces animales et notamment les animaux marins. Un message explicite et une belle démonstration de la force de l’art en matière de sensibilisation écologique.

Crédits photo : Ale Dpl

Crédits photo : Ale Dpl

Crédits photo : Alee Febre-Yap

Crédits photo : Greenpeace

Chaque année, environ 12,7 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans. En novembre dernier, des experts du parc et du Fonds mondial pour la nature (WWF) avaient découvert près de 5,9 kilos de plastique dans l'estomac d'une baleine morte, échouée sur les rives de l'est de l'Indonésie.

Par ailleurs, les scientifiques de la Commission baleinière internationale (CBI) estiment que près de 300 000 petits cétacés sont tués chaque année dans le monde en étant pris au piège dans des engins de pêche.

VIDEO : « Ben il fait chaud, nan ? », quand un homme nu en scooter se justifie face à la police
Source : Greenpeace
Italie Pollution Plastique Ong Baleine Protection Animaux Environnement
Commentaires