En plein mois de mars, des Américains accrochent leurs guirlandes de Noël pour apporter du réconfort pendant la quarantaine

5 568partages

Durant la crise sanitaire du coronavirus, le confinement apporte son lot de surprises. Alors que plus personne n'a le droit de sortir, des habitants ont choisi d'accrocher leurs guirlandes lumineuses de Noël pour supporter plus facilement la quarantaine.

Crédit photo : @myfox8

Pour beaucoup, Noël est synonyme de joie et de réconfort. C'est pour cette raison que certains Américains ont décidé de sortir leurs décorations de Noël du placard et de les installer sur leurs maisons et dans leurs jardins. Cette idée peut permettre d'occuper ses enfants pendant le confinement, tout en ajoutant un peu de lumière durant ces temps sombres.

Crédit photo : @nicjones120

Crédit photo : @OnAirWithKimber

Mike Griffin est l'un des premiers à avoir participé au projet. « Mon plus jeune fils s'ennuyait et m'a dit ''pouvons-nous mettre des lumières de Noël sur notre arbre à l'extérieur, pour nous remonter le moral ?'' C'était une belle idée, alors les lumières se sont allumées ce soir comme un signe d'espoir», explique-t-il. 

Pour suivre le mouvement, la ville de Farmington dans le Connecticut aux États-Unis a elle-aussi rallumé ses lumières de Noël.

Crédit photo : @WMUR9

Crédit photo : @Aboudreaux13

L'espoir et le réconfort, c'est ce que cherchent de nombreux habitants en accrochant leurs guirlandes. Sarah Bang, une internaute, a décidé d'accrocher un cœur lumineux à son balcon. « Comme j'étais de toute façon à la maison, ce n'était pas un grand effort de ma part d'allumer des lumières afin de remonter le moral et donner de l'espoir. Je voulais envoyer de l'amour et de la lumière dans ce monde, alors j'ai fait un cœur », déclare-t-elle. Une façon philosophique de s'occuper pendant le confinement et d'apporter un peu de joie dans son quartier.

Crédit photo : @DrBang_Wx

Une façon philosophique de s'occuper pendant la quarantaine et d'apporter un peu de joie dans son quartier.

Crédit photo : @prairieswan

Source : VT
Plus d'articles