Un poisson roumain vieux de 65 millions d'années est menacé d'extinction à cause de la construction de barrages

736partages

En Roumanie, dans la rivière Valsan, se trouve le poisson Asprete. Vieux de 65 millions d'années, il est menacé par la construction de barrages. Pour éviter l'extinction de l'espèce, des biologistes ont monté un plan d'action.

Le poisson Asprete est l'un des plus rares du monde. Ce poisson nocturne est vieux de 65 millions d'années et a la particularité de se cacher sous les rochers des rivières.

Il a été découvert pour la première fois en 1956 par un étudiant en biologie.

L'Asprete menacé par les barrages

Dans les années 2000, il restait encore 200 poissons Asprete en Roumanie. Aujourd'hui, leur population a énormément diminué à cause de l'activité humaine et l'espèce est au bord de l'extinction.

« J'ai vu que l'eau manquait sur le Valsan, la moitié ce qu'elle était auparavant. J'avais l'habitude de voir le poisson et puis il est devenu moins visible », témoigne Adrian Dascalescu, sauveteur en montagne.

Crédit photo : Andrei Togor / Marcus Drimbea / Fondation Alex Gavan

La disparition de l'Asprete est causée par construction de barrages hydroélectriques qui impactent le niveau de l'eau des rivières et menacent l'environnement du poisson.

« Il a disparu parce qu'il n'y avait plus d'eau. Pendant un an, le lit de la rivière était presque à sec. Le plan communiste ne se souciait pas de cette espèce endémique. Ce poisson est devenu si rare à cause des humains », explique le biologiste Andrei Togor.

Dégradation de leur environnement naturel

L'Asprete a été classé parmi les espèces en danger critique d'extinction. Son environnement est désormais protégé par la loi, mais les règles ne sont pas toujours suivies. En plus des barrages, les rivières sont dégradées à cause du déversement des déchets et le vol de graviers et de pierres.

Pendant des dizaines d'années, les scientifiques ont essayé de sauver l'espèce de l'extinction.

« Après de nombreuses années à essayer de la sauver, les gens nous disaient que l'espèce était éteinte. Mais nous étions sûrs qu'ils existaient toujours », a affirmé Nicolae Craciun, biologiste.

Crédit photo : Alex Gavan

Finalement, une dizaine de poissons a été découverte dans la rivière Valsan en octobre dernier. Une vraie lueur d'espoir pour les scientifiques.

« Avoir un Asprete devant nos yeux était fantastique. C'est l'une des plus grandes récompenses qu'un biologiste de terrain puisse obtenir », a déclaré Andrei Togor, le biologiste à l'origine de la découverte.

Un plan d'action pour les sauver

Devant cette découverte, une équipe de scientifiques et de bénévoles ont monté un plan d'action pour tenter de sauver les poissons.

Crédit photo : Alex Gavan

Plusieurs mesures vont être mises en place comme une restauration écologique du bassin de la rivière Valsan. Un gardien sera également présent jour et nuit pour surveiller la rivière et éviter toute dégradation et une campagne de sensibilisation va être menée pour avertir la population locale de l'existence de l'espèce.

Enfin, un centre de conservation va être construit au bord de l'eau. Il contiendra un centre d'élevage en captivité afin de sauvegarder l'espèce si elle venait à disparaître de la rivière.

Source : BBC
Plus d'articles