Incendies aux États-Unis : un ciel apocalyptique plonge San Francisco dans l'obscurité

3 119partages

Alors que les incendies font rage aux États-Unis, la ville de San Francisco s’est réveillée mercredi sous un ciel orange. Les images sont impressionnantes.

Crédit Photo : Getty Images

Depuis fin juillet, des incendies d’une ampleur historique ravagent la côte ouest des États-Unis, entraînant de nombreux dégâts. Les feux de forêt ont provoqué la mort de trois personnes dans les États de Washington et de l’Oregon.

En Californie, trois nouveaux décès ont été recensés. Les incendies ont détruit plus de 10.000 km2 dans l’État, un record depuis 1987. De plus, 120 000 hectares sont partis en fumée dans l’Oregon.

Ce mercredi 9 septembre, un inquiétant ciel orangé recouvrait la région de San Francisco alors qu’une pluie de cendres déferlait sur la ville.

Crédit Photo : Eric Risberg / AP

Une vision apocalyptique

« Le ciel orange est dû à la fumée des feux de forêt dans l'air. Ces particules de fumée dispersent la lumière bleue et ne permettent qu'aux rayons jaunes, oranges et rouges d'atteindre la surface, ce qui donne cette couleur orangée au ciel », a tweeté l'agence de contrôle de la pollution de l'air dans la baie de San Francisco.

Crédit Photo : Reuters

Plongés dans la pénombre, les habitants ont dû allumer les lumières artificielles dès 10 heures du matin, comme l’indique Michelle McKeown, une résidente de la baie de San Francisco.

« Cela semble étrange, apocalyptique et effrayant. Je vis dans la baie depuis 1988 et je n'ai jamais vu une telle catastrophe », a-t-elle déclaré à CNN. 

À midi, les véhicules circulaient encore phares allumés comme si le soleil ne s’était pas encore levé. Certains habitants de la région ne sont empressés de partager les photos du ciel apocalyptique sur les réseaux sociaux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @mindseyevintage le

À cause des incendies, la qualité de l’air ne cesse de se dégrader et les autorités locales déconseillent aux personnes vulnérables de sortir.

Crédit Photo : Getty Images

Crédit Photo : Getty Images

Selon le fondateur du «Pacific Institute», un centre de recherche sur le climat et l'eau à Oakland, le changement climatique augmente la fréquence des feux de forêt. Les températures élevées, la sécheresse et les faibles précipitations influencent les départs de feu.

Source : CNN
Plus d'articles