Fêter Noël l'été prochain, l'étonnante idée d'une infectiologue belge, pour vaincre le Covid-19

670partages

Sur le plateau de l'émission « Question en Prime », Frédérique Jacobs, cheffe de service en infectiologie, a proposé de célébrer les fêtes de fin d'année en juillet – août, pour contrer le Covid-19.

Frédérique Jacobs est responsable du service infectiologie de l'hôpital Érasme, à Bruxelles. Alors qu'elle était invitée dans l'émission « Question en Prime », diffusée sur la RTBF, elle a donné son avis sur les prochaines mesures à suivre afin d'endiguer la propagation du coronavirus à travers le monde.

Publicité

Parmi ses déclarations, une idée étonnante est sortie du lot.

Les hôpitaux saturés fin décembre

En Belgique, le nombre de cas de coronavirus ne cesse d'augmenter, et le virus pourrait toujours circuler dans quelques mois. Selon Frédérique Jacobs, les hôpitaux du pays seraient saturés à la fin du mois de décembre, pendant la période des fêtes de fin d'année.

Crédit photo : Photo News

« Les fêtes de fin d'année, c'est un moment particulier que tout le monde adore, il ne faut pas se le cacher. L'objectif maintenant, c'est de sauver la population. Le virus circule énormément, il y a beaucoup de gens malades. Il faut sauver le système de santé, les hôpitaux sont complètement noyés. Si la courbe continue comme on la voit actuellement, on sera vraiment à saturation », prévient-elle.

Fêter Noël en juillet 2021

Selon la responsable en infectiologie, les fêtes de cette année seront différentes des précédentes. En se retrouvant, les familles devront appliquer les gestes barrières et la distanciation physique, ce qui peut être difficile lors d'un repas.

« Même si on parvient en reconfinant à faire diminuer la courbe, on doit se dire que faire les fêtes de fin d'année telles qu'on les fait habituellement, c'est dangereux. Avec des rassemblements de toute la famille où l'on mange, on boit, on s'amuse, on donne des cadeaux, on s'embrasse... C'est le genre d'endroit où le virus adore se répartir », affirma Frédérique Jacobs.

Crédit photo : DGLimages / Shutterstock

Pour éviter que la situation ne s'aggrave, la cheffe propose donc de reconfiner immédiatement la population, afin de sauver Noël et le nouvel an.

Si aucune amélioration ne se produisait, elle propose une autre solution, plus imaginative.

« Il faudra penser à reporter les fêtes de fin d'année en juillet – août quand il fera beau, déclare-t-elle. Là, vous pourrez faire une grande fête dans votre jardin. Je pense qu'il va falloir beaucoup d'imagination pour ne pas faire des fêtes comme chaque année, et trouver autre chose à faire en respectant les mesures sanitaires. »

Source : La Libre
Plus d'articles