Des plages et des îles du Finistère fermées après l'installation d'espèces oiseaux protégées

5 554partages

Pendant le confinement, plusieurs espèces d'oiseaux ont profité du calme pour s'installer sur des îles et des plages du Finistère. Maintenant qu'ils sont sur place, ces lieux vont fermer, afin de garantir leur reproduction.

Des lieux habituellement fréquentés par l'homme ont été occupés par des oiseaux pendant le confinement. Pour les préserver, l'accès à certains sites côtiers sera restreint, comme l'île Louët et l'île Noire, les plages de la baie de Morlaix et les baies de Goulven et du Kernic.

L'île Louët. Crédit photo : Colliot / SIPA

À ces endroits, de nombreuses espèces protégées se sont installées. Sur les deux îles, une quinzaine de nids d'aigrettes garzettes ont été découverts, ainsi qu'un nid de faucons pèlerins.

« Il faut laisser les aigrettes tranquilles jusqu'à trente jours après l'éclosion, détaille Bruno Querne, conservateur bénévole. Les aigrettes ne s'étaient jamais installées là auparavant et elles ne l'auraient jamais fait sans le confinement. »

Une fermeture jusqu'à fin juin

Dans la baie de Morlaix, des oiseaux ont également pris place. « C'est la première fois qu'on ferme l'accès à ces îles. Il s'agit de protéger le bénéfice de cette période de confinement », explique Gilbert Manciet, le sous-préfet de Morlaix.

Sur les baies de Goulven et du Kernic, aussi fermées, des nids de gravelot à collier interrompu ont également été retrouvés.

Le gravelot à collier interrompu. Crédit photo : Christophe Perelle

Pour le moment, ces plages et ces îles seront fermées jusqu'au 15 juin, mais cette interdiction pourrait se prolonger jusqu'à la fin du mois, le temps de permettre aux pontes les plus récentes d'arriver à terme. D'ici là, il est possible que d'autres lieux puissent fermer également si de nouvelles espèces sont découvertes.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles