Hérault : une nouvelle espèce de chat sauvage découverte dans le massif du Caroux-Espinouse

3 293partages

Des félins d'une rare espèce sauvage ont été aperçus dans un massif de l'Hérault. Précisions.

Chat alors !

Des chats forestiers ont été photographiés pour la première fois au cœur du domaine du Caroux-Espinouse (Hérault).

On savait cette espèce sauvage déjà implantée dans les Pyrénées ou encore au nord du Massif central, mais jamais elle n’avait été aperçue dans le département héraultais.

C’est, hélas, à partir d’une macabre découverte que les spécialistes ont pu déterminer la présence de ces rares chats sauvages dans la région.

Le cadavre d’un spécimen ayant en effet été retrouvé récemment, le long d’une route, venant ainsi confirmer les hypothèses émises il y a peu par l’Office français de la biodiversité (OFB), qui soupçonnait la présence de l’animal dans le massif du Caroux-Espinouse, sans en avoir de preuves formelles.

L'arrivée du chat forestier dans le massif du Caroux-Espinouse est « une excellente nouvelle que Dame Nature nous envoie »

Photographié à plusieurs reprises, le chat n’avait d’abord pas fait l’objet d’une attention particulière en raison de sa forte ressemblance avec ses cousins domestiques.

Mais il a finalement pu être identifié avec certitudes, grâce notamment à des caractéristiques physiques bien distinctes.

Crédit photo : Office français de la biodiversité

Crédit photo : Office français de la biodiversité

« Il a une grosse raie noire tout le long de la colonne vertébrale. Sa queue est très touffue avec des anneaux très marqués et un pinceau bien noir au bout », explique ainsi le directeur de l’antenne départementale de l’OFB, interrogé par nos confrères de France Bleu.

« On sait qu’ils se reproduisent car sur une photo on aperçoit des petits chatons autour d’une femelle », poursuit-il.

Selon lui, « c’est une excellente nouvelle que Dame Nature nous envoie ».

Pour l’instant, l’OFB a recensé 5 spécimens de chats forestiers dans le Caroux-Espinouse mais tout porte à croire qu’une famille plus nombreuse se serait établie sur place.

Plus d'articles