Marée noire à l'île Maurice : le navire transportant 4 000 tonnes de pétrole menace de se briser

9 386partages

Fin juillet, un cargo japonais transportant 4 000 tonnes de pétrole s’est échoué près des côtes de l'île Maurice. Aujourd’hui, le navire menace de se briser.

Crédit photo : Eco-Sud

Publicité

L’île Maurice, connue pour ses eaux turquoises, est menacée par une marée noire.

Le 25 juillet, le vraquier MV Wakashio contenant 200 tonnes de diesel et 3 800 tonnes de fuel s’est échoué dans le récif de la Pointe d’Esny, dans le lagon de l’île Maurice.

Depuis, 1 000 tonnes de pétrole se seraient déjà écoulées dans la mer. Dimanche soir, les équipes d’intervention avaient réussi à stopper provisoirement la fuite d’hydrocarbures.

Le pire reste à venir

Néanmoins, la situation risque de s’aggraver car le vraquier menace de se briser en deux : « Les fissures se sont creusées. La situation est encore pire », a déclaré à la presse le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth.

Crédit Photo : AFP

Face à ce scénario catastrophe, des bénévoles se sont réunis pour tenter de limiter les dégâts : « Les gens ont compris qu’il fallait qu’ils prennent les choses en main pour protéger la faune et la flore », a déclaré à l’AFP Ashok Subron, un militant écologiste.

Pour ce faire, la population locale a confectionné des barrages flottants en chanvre et en tissu afin de contenir le déversement de fioul. Des volontaires équipés de masques et de gants en caoutchouc ont tenté de ramasser les produits échappés du navire.

Crédit Photo : @moutoussamy_jm

Selon des images satellites, la marée noire a déjà commencé à dériver vers la côte. « Je pense qu’il est déjà trop tard. Si le navire se casse en deux, la situation sera incontrôlable », a déclaré à l’AFP Vassen Kauppaymuthoo, un océanographe et ingénieur environnemental.

La France envoie de l’aide à l’île

La France a envoyé samedi sur l’île un navire de la marine française et avion avec des experts à bord depuis la Réunion. De son côté, le Japon a annoncé « l’envoi d’une équipe de six experts pour travailler aux côtés des secours français et locaux ».

Dimanche, Le Premier ministre Pravind Jugnauth, qui a déclaré un « état d’urgence environnemental » a convoqué une réunion de crise et remercié la France pour son aide.

Si le navire venait à se briser en deux, la pêche (principale activité économique de l’île) serait grandement touchée : « La pêche est notre seule activité. Nous ne savons pas comment nous pourrons nourrir nos familles », a confié un pêcheur interrogé par l’AFP.

Pour rappel, l'île Maurice possède les plus beaux récifs coralliens du monde.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles