Inde : accusé de tentative de viol, un homme condamné à... laver le linge des 2 000 femmes se son village pendant 6 mois

1 355partages

Accusé de tentative de viol, un Indien a évité une grosse sanction pénale mais aura désormais l'obligation de nettoyer les vêtements des femmes du village où il réside. Précisions.

De notre point de vue occidental, ce n’est peut-être pas grand-chose mais en Inde, où les agressions sexuelles demeurent hélas une pratique courante et ancrée dans les mœurs, cela signifie beaucoup.

Un homme, accusé de tentative de viol, a été libéré sous caution à condition qu’il… lave le linge de toutes les femmes de son village, pendant six mois.

Arrêté en avril dernier, ce blanchisseur de Mahjor, dans l’État du Bihar, devra ainsi acheter tous le matériel nécessaire au lavage et repassage des vêtements de chacune des femmes de la localité.

Accusé de tentative de viol, il est condamné à laver le linge des femmes de son village

Crédit photo : Don Mammoser / Shutterstock (photo d'illustration)

« Toutes les femmes du village sont heureuses de la décision du tribunal. C’est une décision historique. Cela va renforcer le respect pour les femmes et aider à protéger leur dignité », a déclaré à l’AFP Nasima Khatoon, responsable du conseil du village.

Malgré son apparente légèreté, cette condamnation représente pourtant l’espoir d’une justice davantage protectrice des droits des femmes à l’avenir.

Les habitantes de Mahjor s’en sont d’ailleurs félicitées car la décision de justice a eu le mérite d’ouvrir un débat positif sur les violences qu’elles subissent au sein même de leur communauté.

Pour rappel, l’Inde a considérablement durci ses lois en la matière - inexistantes par le passé - après le viol collectif, en 2012, d’une jeune femme à New Delhi. Une affaire sordide qui avait profondément choqué la société indienne, provoquant l'indignation aux quatre coins du monde.

Malgré des efforts évidents, plus de 28 000 viols ont été signalés dans le pays en 2020.

Accusée de laxisme, la police locale est notamment la cible de critiques récurrentes, en raison de son inaction répétée dans les affaires d’agressions sexuelles.

Source : AFP