« Hope », cette femelle orang-outan sauvée miraculeusement devient le triste symbole de la déforestation de Sumatra

929partages

Cap aujourd'hui sur l'Indonésie avec l'histoire bouleversante de « Hope », cette femelle orang-outan sauvée miraculeusement qui est devenue le triste symbole de la déforestation de Sumatra.

« Hope » est une miraculée ! Retrouvée inconsciente la semaine dernière dans une ferme de la province d’Aceh, sur l’île de Sumatra, cette femelle orang-outan a été miraculeusement sauvée ce dimanche.

Laissé pour mort, le primate doit sa survie aux vétérinaires du programme local de conservation des orangs-outans (Sumatran Orangutan Conservation Program) qui, comme un symbole, l’ont baptisée « Hope », signifiant « espoir » en anglais.

« Les forêts tropicales indonésiennes sont rasées pour (…) l’huile de palme utilisée par des multinationales »

Il faut dire que la femelle âgée de 30 ans revient de loin ! Une radiographie a en effet montré que le corps de cette dernière présentait au moins 74 impacts de projectiles tirés par des armes à air comprimé, dont quatre dans l’œil gauche et deux dans l’œil droit.

Les vétérinaires ont également précisé qu’elle souffrait de la clavicule ainsi que de multiples blessures causées par des objets tranchants. Autant de traumatismes ayant nécessité une intervention chirurgicale d’environ 4 heures qui a permis de sauver la vie de l’orang-outan.

Son bébé, qui se trouvait à ses côtés, n’a hélas pas eu la même chance et n’a pu être sauvé car il souffrait de grave malnutrition.

Le cas de « Hope » n’est pas une exception et rappelle à quel point les populations d’orangs-outans d’Indonésie sont menacées par la déforestation massive, engendrée par la culture des palmiers à huiles.

« Les forêts tropicales indonésiennes, leur habitat, sont rasées pour être remplacées par des plantations de palmiers à huile. L’huile de palme est ensuite utilisée par des multinationales comme Unilever, Mondelez ou Nestlé pour fabriquer les produits que nous consommons au quotidien, comme les barres de chocolat ou le shampoing, par exemple. », explique ainsi Greenpeace qui précise par ailleurs que 25 orangs-outans disparaissent chaque jour

Pour rappel, ces grands singes - qui partagent 97 % d’ADN commun avec les humains - sont actuellement placés sur la liste des espèces en danger critique d’extinction. Selon le WWF (Fonds mondial pour la nature), il ne reste plus que 14 500 orangs-outans de Sumatra, 104 700 de Bornéo (Malaisie) et seulement 800 de Tapanuli.

Source : Le Monde
En vidéo : Goodmorningtown, un tatoueur qui réalise des tatouages mignons
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment