En Islande, la semaine de quatre jours de travail est une véritable réussite

1 391partages

Il y a six ans, l’Islande s’est lancée dans une opération de grande envergure : la semaine de quatre jours de travail. Force est de constater que le plus grand essai de réduction de temps de travail est une véritable réussite.

Cette expérience à grande échelle concerne plus de 1% de la population islandaise. Au total, environ 2500 employés ont participé à ce programme pilote entre 2015 et 2019, rappelle nos confrères de Slate.

À voir aussi

Crédit Photo : GaudiLab / Shutterstock

La semaine de quatre jours de travail est bénéfique

Une analyse, réalisée par le groupe de réflexion think tank islandais, révèle que la semaine de quatre jours de travail est bénéfique pour les participants, qui ont vu leur semaine de travail passer de 40 à 35 heures, sans subir une perte de salaire.

Les essais se sont déroulés sur 100 lieux de travail différents : des bureaux, des écoles, des hôpitaux et des services sociaux. Les analyses ont démontré que les employés étaient moins fatigués, moins stressés et plus productifs.

Crédit Photo : fizkes / Shutterstock

Vous l’aurez compris, la semaine de quatre jours de travail améliore l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les effets positifs observés incluent également une amélioration générale du bien-être des travailleurs et une diminution du risque du burn-out.

« L’expérience de réduction des heures de travail sur la semaine en Islande nous apprend non seulement qu’il est possible de travailler moins, même dans les temps modernes, mais également qu’un changement progressif est possible », explique Gudmundur D. Haraldsson, chercheur islandais au sein de l’Association for Sustainability And Democracy (Alda).

La mise en place des essais est due à la mairie de Reykjavik et au gouvernement national islandais. Ces derniers ont subi des pressions de la part des syndicats et de la société civile. 

Après l'Espagne, le Royaume-Uni pourrait suivre l’exemple de l’Islande

À l’heure actuelle, la semaine de quatre jours de travail séduit de plus en plus de pays, dont le Royaume-Uni. En effet, quarante-cinq députés espèrent que le gouvernement étudiera la proposition.

De plus, un sondage publié en 2020 a révélé que 63% de la population était favorable à ce format. En Espagne, le gouvernement a décidé de tenter l’expérience puisque les essais devront débuter cet automne sur une période de trois ans.

Source : Slate
Plus d'articles
À lire aussi