Au large d'Israël, un plongeur a trouvé une épée datant de l'époque des Croisades

880partages

Au large d’Israël, un plongeur amateur a découvert une épée vieille d’un millénaire, datant de l’époque des Croisades. Parfaitement bien conservé, ce trésor appartenait à un chevalier.

Crédit photo : Jack Guez / AFP

À 200 mètres de la côte du Carmel, au large d’Israël, un plongeur amateur a découvert un trésor. À 4 mètres de profondeur, Shlomi Katzin a trouvé une épée vieille d’un millénaire et datant de l’époque des Croisades.

Le plongeur a décidé de prendre l’épée avec lui et de la remonter sur le rivage, craignant qu’elle ne soit recouverte de sable et qu’on ne puisse plus la retrouver. Une fois hors de l’eau, Shlomi Katzin a appelé l’Autorité israélienne des antiquités pour la prévenir de sa découverte.

Crédit photo : Shlomi Katzin

Une épée parfaitement conservée

Intégralement incrustée de coquillages, l’épée a été trouvée dans un très bon état de conservation. Sa lame mesure un mètre de long, et la garde environ 30 centimètres.

« L’épée, conservée dans un parfait état, est une découverte à la fois belle et rare. Elle a à l’évidence appartenu à un chevalier des Croisades. Elle a été trouvée incrustée de coquillages, mais elle est faite en fer. C’est passionnant de retrouver un objet comme cela, vous ramenant 900 ans dans le passé, dans une autre époque, avec des chevaliers, des armures et des épées », a déclaré Nir Distelfeld, inspecteur à l’unité de prévention des vols de l’Autorité.

Crédit photo : Shlomi Katzin

Le site sur lequel l’épée a été trouvée est bien connu des archéologues. Il s’agit d’un site de mouillage datant de 4 000 ans, pendant l’époque de l’âge de bronze. Des ancres en pierre et en fer datant de l’époque romaine et de l’âge de bronze ont déjà été retrouvées à cet endroit par le passé.

« La côte du Carmel contient de nombreuses criques naturelles qui ont longtemps servi de refuge aux anciens navires pendant les tempêtes. Ces conditions ont attiré les navires marchands à travers les âges, laissant derrière eux de riches découvertes archéologiques. L’épée récemment récupérée n’est qu’une de ces trouvailles », a déclaré Kobi Sharvit, chef de l’unité d’archéologie marine au sein de l’Autorité israélienne des antiquités.

Crédit photo : Jack Guez / AFP

En plus de l’épée, le plongeur amateur a également découvert des morceaux de poteries et des ancres en pierre et en métal. Pour le remercier d’avoir fait part de la découverte de ce trésor, le plongeur a reçu un certificat de bonne citoyenneté. L’épée va quant à elle être étudiée par les archéologues puis nettoyée, avant d’être exposée au public.

Crédit photo : Nir Disteleld / Israel Antiquities Authority

Source : Times of Israël