Des pêcheurs japonais rentrent avec 177 cadavres de baleines après trois mois d'expédition

15 750partages

Alors que la chasse commerciale à la baleine est toujours interdite, le Japon continue d’entreprendre ses activités, soi-disant à visée scientifique.

Il y a deux mois de cela, le Japon se retrouvait de nouveau face à la polémique à cause de sa politique concernant la chasse à la baleine. En effet, plus de 300 baleines, dont 122 en gestation, avaient été massacrées pour des « raisons scientifiques ».

Malgré les critiques de la scène internationale, le pays nippon continue ses activités sur les océans. Aujourd’hui, nous apprenons que des pêcheurs japonais sont revenus à quai avec 177 cadavres de baleines après trois mois d’expédition dans le Pacifique.

Un navire baleinier japonais. Crédit image : Shutterstock / wdeon

Plus précisément, ce sont 43 baleines de Minke et 134 rorquals boréals qui ont été capturés selon l’Agence des pêches dans un communiqué. Cette dernière précise que « les données qui ont été rassemblées seront analysées et présentées au comité scientifique de la Commission baleinière internationale (CBI), permettant ainsi d’améliorer les connaissances scientifiques pour la conservation et la gestion des ressources de cétacés ».

Avec leur programme scientifique, le Japon veut démontrer que la population de baleines est suffisamment importante pour être autorisé à reprendre la chasse commerciale. Par ailleurs, le Japon compte demander en septembre, auprès de la CBI, l’assouplissement du moratoire mise en place en 1986, interdisant la chasse commerciale.

Aujourd’hui, seuls l’Islande et la Norvège pratiquent ouvertement la chasse commerciale à la baleine. Au Japon, si la chasse est devenue une tradition après la seconde guerre mondiale, la plupart des Japonais affirment ne pas en manger.

Source : BFM TV
En vidéo : Gracie, un chat étonnant qui adore plonger avec son maître !
Plus d'articles
Dernières news