JO de Tokyo 2021 : des lits en carton « anti-sexe » installés dans les dortoirs ? Un athlète teste le lit pour rétablir la vérité

À quatre jours du début des Jeux olympiques de Tokyo, le village olympique se retrouve au cœur d’une folle rumeur : des lits en carton «anti-sexe», installés dans les chambres des athlètes, empêcheraient tout rapport sexuel.

Après des mois d’attente, les Jeux olympiques de Tokyo 2021 débuteront ce vendredi 23 juillet. Depuis quelques jours, des sportifs du monde entier résident au traditionnel village olympique.

Cette année, les organisateurs ont installé des lits en carton dans les chambres des athlètes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces installations ne sont pas passées inaperçues quant à leur utilité.

Samedi 17 juillet, le fondeur américain Paul Chelimo, médaillé d’argent aux JO de Rio, a glissé une petite pique humoristique sur Twitter :

« Les lits installés au village olympique seront en carton, ceci dans le but d’éviter l’intimité entre les athlètes. Ils ne pourront supporter le poids que d’une seule personne pour éviter des situations au-delà du sport. Cela n'est pas un problème pour les coureurs de fond qui pourraient tenir à quatre dessus ».

Une information, à prendre au second degré, reprise par de nombreux médias anglophones comme une réelle information.

 

Un athlète irlandais teste le lit « anti-sexe »

Cette rumeur est remontée jusqu’aux oreilles du gymnaste irlandais Rhys McClenaghan. Le jeune homme de 21 ans a décidé de tester la solidité de son sommier en carton via une vidéo publiée sur Twitter.

Dans le clip, il saute à pieds joints sur le lit et accuse les médias de véhiculer une fausse information : « Les lits sont supposés être anti-sexe, oui ils sont faits en carton, ils devraient se briser au moindre mouvement brutal, dit-on. C'est faux, c'est une fake news » a-t-il tweeté.

De son côté, le Comité international olympique a relayé cette publication avant de publier un autre message sur sa page Twitter : « Vous l'avez entendu pour la première fois par le gymnaste irlandais Rhys McClenaghan, les lits en carton durables sont robustes ! ».

Crédit Photo : Olympic Games

Les lits avec des sommiers en carton ont été installés dans les dortoirs pour des raisons écologiques afin de pouvoir les recycler à la fin de la compétition. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces lits peuvent supporter jusqu’à 200 kilos.

Source : RMC Sport