Des braconniers ont abattu l'unique girafe blanche femelle du Kenya et son petit

50Kpartages

C'est une bien triste nouvelle qui nous parvient d'Afrique ce mercredi. Un animal unique en son genre a été victime du braconnage.

C’était une merveille de la nature et un spécimen aussi rare que magnifique !

L’unique girafe blanche femelle du Kenya et son petit girafon ont été tués par des braconniers.

Les deux dépouilles maculées ont été retrouvées dans une réserve de Garissa, située à l’est du pays.

Avec ces deux décès, il ne reste plus qu’un seul spécimen de girafe blanche au Kenya. Il s’agit d’un mâle dont la mère n’est autre que la femelle abattue par les braconniers, selon l’association locale Ishaqbini Hirola, à la tête de la réserve.

« Nous sommes la seule communauté au monde qui s’occupe de préserver la girafe blanche », a expliqué le directeur de l’association.

Cette femelle tuée avait été aperçue pour la première fois en 2017 dans la réserve kényane, où elle avait par la suite donné naissance à deux petits, dont le dernier - l’unique survivant – en août 2019.

Animal extrêmement rare en raison de son pelage unique, qui résulte d’un déficit des cellules pigmentaires, la girafe blanche doit sa singularité physique à une caractéristique génétique appelée leucisme, à ne pas confondre avec l’albinisme.

Source : AFP
Plus d'articles