Kenya : Tim, l'un des derniers éléphants aux défenses géantes est mort à 50 ans

8 085partages

Tim, l’un des derniers éléphants aux défenses géantes qui touchaient le sol, est mort d’une cause naturelle a annoncé ce mercredi le service kenyan de la faune sauvage (KWS). 

« Le grand Tim était l’un des derniers éléphants d’Afrique aux défenses géantes. Cet éléphant célèbre est mort mardi matin à l’âge de 50 ans » a informé le service kényan de la faune sauvage dans un communiqué.

L’éléphant est mort dans le parc d’Amboseli dans le sud du Kenya, non loin du mont Kilimandjaro situé en Tanzanie. Le corps de l’un des plus vieux éléphants aux défenses géantes sera transporté à Nairobi, capitale kényane, puis empaillé avant d’être exposé dans le musée national, renseigne toujours le communiqué du KSW.

Crédit image: Twitter David Yarrow

Tim a survécu à de nombreuses attaques des braconniers mais aussi aux colères des habitants du village d’Amboseli. Ses défenses géantes ne cessaient d’être de plus en plus courtes à cause des attaques qu’il subissait.

En juin 2016, il avait été une fois soigné par des vétérinaires du KWS après avoir reçu une lance qui avait transpercé son oreille et s’était brisée dans son épaule. Le pachyderme s’était rendu de lui-même dans un centre de protection de la faune sauvage pour recevoir des soins.

Selon les défenseurs de l’environnement, il ne reste à peine que quelques dizaines d’éléphants aux défenses touchant le sol en Afrique. La menace des braconniers qui chassent les éléphants pour leurs longs ivoires est toujours présente. C’est l’une des causes pour lesquelles les éléphants d’Afrique ont aujourd’hui des défenses plus courtes qu’il y a un siècle selon les scientifiques.

Le nombre des éléphants a considérablement baissé de 110 000 ces dix dernières années en Afrique pour atteindre 415 000 spécimens selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Source : AFP
Plus d'articles