L'acteur britannique Ian Holm, l'inoubliable Bilbon du « Seigneur des anneaux », est décédé à l'âge de 88 ans

31Kpartages

Un monstre sacré du cinéma vient de tirer sa révérence !

L’acteur britannique Ian Holm, principalement connu pour avoir incarné à l’écran le célèbre Bilbon le Hobbit dans la trilogie du « Seigneur des anneaux » mais aussi le rôle du prêtre Vito Cornelius dans « Le Cinquième élément» ou encore le personnage de Ash dans « Alien », est décédé ce vendredi à l’âge de 88 ans, a-t-on appris auprès de son agent.

Ce dernier a précisé que son décès était lié à la maladie de Parkinson, dont il souffrait depuis des années.

Visage familier du septième art, souvent cantonné à des seconds rôles où son allure de vieux sage faisait merveille, celui qui avait été anobli par la Reine d’Angleterre en 1998 n’en demeurait pas moins un acteur talentueux et ô combien respecté dans la profession.

Des débuts au théâtre avant le grand saut au cinéma

Né le 12 septembre 1931, ce diplômé de la prestigieuse Académie royale d’art dramatique de Londres aura connu une longue et prolifique carrière de comédien, démarrée sur les planches dès 1954, à l’âge de 23 ans.

Après avoir connu le succès au théâtre, il se tourne d’abord vers la télévision au milieu des années 1960 avant de débuter véritablement au cinéma en obtenant l’un des premiers rôles du film « L’homme de Kiev » (« The Fixer ») de John Frankenheimer en 1968.

Durant la décennie 1970, il tourne dans une dizaine de films avec notamment une apparition remarquée dans « Alien (Le huitième passager) » de Ridley Scott en 1979, aux côtés de Sigourney Weaver et John Hurt. Il y incarne Ash, un personnage en apparence secondaire mais qui aura son importance dans l’intrigue.

Mais c’est avec le rôle de Sam Mussabini, l’intransigeant entraîneur de l’athlète britannique Harold Abrahams dans le mythique « Les chariots de feu » de Hugh Hudson, en 1981, qu’il acquiert une certaine notoriété et une forme de reconnaissance internationale.

Salué par la critique, le film décroche quatre Oscars en 1982 et Ian Holm est pour la première fois nommé dans la catégorie du meilleur acteur dans un second rôle.

Par la suite, on le verra tour à tour dans « Greystoke, la légende de Tarzan » (1984) du même Hugh Hudson, puis l’excellent « Brazil » de Terry Gilliam (1985) - avec lequel il avait déjà collaboré en 1981 dans « Bandits, bandits » - ou encore « Henry V » de Kenneth Branagh (1989).

En 1994, il retrouve ce dernier pour « Frankenstein », dans lequel il partage l’affiche avec Robert de Niro. La même année, il joue également dans le film britannique « La Folie du roi George », adapté de la pièce de théâtre éponyme d'Alan Bennett.

Trois ans plus tard, il figure au casting de la superproduction de science-fiction « Le Cinquième élément » (1997), réalisée par Luc Besson, avec Bruce Willis, Milla Jovovich et Gary Oldman. Dans ce film spectaculaire aux effets spéciaux impressionnants pour l’époque, il incarne le rôle important du père Vito Cornelius, un prêtre animé d’une mission.

Ian Holm aux côtés de Bruce Willis et Milla Jovovich dans « Le cinquième élément ».

Mais les plus jeunes se souviennent surtout de lui comme l’interprète de Bilbon le hobbit dans le « Seigneur des anneaux » (2001), réalisé par Peter Jackson. Un rôle qu’il reprendra dans le troisième film de la célèbre trilogie (« Le Retour du roi »), puis dans les deux premiers volets de « The Hobbit » (2012 et 2014).

Ian Holm dans le « Le Seigneur des anneaux »

Entretemps, il avait effectué deux prestations remarquées, d’abord dans le film catastrophe de Roland Emmerich « Le jour d’après » sorti en 2004, puis dans « Lord of War » (2005) d’Andrew Nicoll, avec Nicolas Cage et Jared Leto.

Atteint de la maladie de Parkinson, il ne tournait plus depuis des années. Marié à quatre reprises, il était père de cinq enfants.

« Il était charmant, gentil, et férocement talentueux. Il nous manquera énormément », a sobrement commenté son agent à l’annonce de son décès.

Plus d'articles