Coronavirus : Venise dit stop au tourisme de masse

90Kpartages

Fortement touchée par le coronavirus, Venise, la belle ville touristique d’Italie, a décidé de repenser son modèle économique après le déconfinement, en arrêtant notamment le tourisme de masse. Le maire songe à donner une autre image de sa ville pour le futur.

Venise ne sera plus comme avant. L’après Covid-19 sera tout autre pour cette ville touristique. En effet, avec la mise en place du confinement depuis une cinquantaine jours maintenant, le nombre important de visiteurs qui surpeuplaient la ville et les gigantesques paquebots qui accostaient sur les eaux vénitiennes ne font plus partie du décor de la Cité des Doges. « On est passé d'un extrême à l'autre », explique Matteo Secchi, de l'association Venessia. « Ici, il y a quelques mois, on ne pouvait même pas se croiser. Maintenant, c'est désert. »

Crédit image: Shutterstock/Lucky-photographer

La crise du coronavirus, qui a fortement touché l’Italie, est passée par là. Il faudra s’adapter et se réinventer pour beaucoup de villes italiennes. Ce qui sera le cas de Venise. En effet, la ville entend revoir sa politique économique en mettant un terme au tourisme de masse.

Dans un reportage de France Info, on note que pour le maire de la ville, Luigi Brugnaro, et les élus locaux, il est urgent de passer d’un tourisme de masse à une économie plus douce. Cela pourrait être mis en place par un quota maximum de visiteurs quotidiens.

Ces mesures envisagées après le déconfinement donneront un tout autre visage à Venise qui, en 2018, avait accueilli jusqu’à 30 millions de personnes. Le tourisme de masse était le poumon économique de la ville. Il faudra faire autrement avec la nouvelle vision économique. « Je crois que l'histoire de ces grands bateaux dans Venise vient de se terminer avec l'épidémie. Cela n'aura plus de sens de les accepter encore », averti Matteo Secchi auprès de France Info.

Crédit image: Twitter/luigibrugnaro

Simone Venturini, adjoint au maire de Venise en charge du développement économique informe que « ce sera l'occasion d'évoluer vers un tourisme intelligent. Avec des touristes qui prennent le temps de comprendre et de s'éloigner des circuits frénétiques d’une autre époque. »

Pour rappel, en Italie,  les mesures de confinement ont été prolongées jusqu'au 4 mai prochain et certains commerces ont été autorisés à rouvrir depuis le 14 avril. C’est le cas notamment des librairies et papeteries et des magasins d'habillement pour enfants.

Source : franceinfo
Plus d'articles