L'Assemblée nationale vote la fin de l'emballage plastique à usage unique d'ici 2040

2 970partages

L’Assemblée nationale a voté ce lundi 9 décembre “un objectif de fin de mise sur le marché des emballages plastique à usage unique d’ici 2040”. Ce dispositif verra le jour s’il est définitivement adopté par le Parlement.

Crédit : LCP

Avant la fin de l’utilisation des emballages plastiques à usage unique, le texte prévoit différents objectifs intermédiaires de réduction, réutilisation ou recyclage de ces emballages plastiques qui seront déterminés par paliers de cinq ans.

Porté par des députés de la majorité, cet amendement concerne “tous les emballages alimentaires, les flacons, bouteilles, ce qui est partout dans nos placards pour l’usage domestique et industriel”, comme le rapporte la députée LREM Laurence Maillart-Méhaignerie.

Toujours est-il que la fin de l’emballage plastique est loin d’être immédiate. Et cet amendement a été critiqué par l’opposition. À droite, Annie Genevard (LR) y voit surtout de l’incantation et a interrogé le gouvernement sur l’utilité de mettre en place un dispositif de recyclage s’il souhaite supprimer ces emballages d’ici vingt ans.

 Crédit : AfriramPOE/ Shutterstock

Le député européen EELV David Cormand a quant à lui réagi sur Twitter en expliquant que le message envoyé aux industriels était qu’ils pouvaient continuer “comme avant à produire et utiliser du plastique pendant une génération”.

Le député Libertés et Territoires François-Michel Lambert, tout en votant l’amendement, a également demandé de la “cohérence” à l’exécutif sur la lutte contre le plastique à court terme.

La secrétaire d’État Brune Poirson voit en ce texte un “signal puissant” envoyé à l’industrie et “aux partenaires européens”. Selon ses mots, “l'avenir à long terme du plastique ne peut pas être celui de l'usage unique”.

En septembre, le Sénat s’était déjà prononcé en faveur de l’interdiction du plastique à usage unique en respectant le même calendrier qui y mettait fin en 2040. Mais la chambre haute était revenue sur son vote en seconde délibération.

Source : France Info
Plus d'articles