Rome a mis en place un système innovant de tickets de métro offerts en échange du recyclage de déchets plastiques

1 761partages

La mairie de la ville éternelle a mis en place un système permettant d’obtenir des tickets de métro en échange de bouteilles en plastique. 30 bouteilles recyclées donnant le droit à un ticket de métro.

Un problème persiste depuis des années à Rome. En effet, seulement 44% des déchets y sont recyclés pour une moyenne de 55% au niveau européen.

Une initiative comme celle-ci était donc urgente. Sans pallier l’entièreté d’un bien large problème, ces trois machines, disposées à l’entrée des métros, ont un rôle à jouer. Et les premiers bilans sont encourageants, au 1er octobre, 350 000 bouteilles ont été recyclées.

À la suite de ces bons résultats, ATAC, la société des transports de la ville, a annoncé que l’ensemble du réseau de métro devrait être concerné d’ici 2020.

Le fonctionnement des machines étant extrêmement simple. 5 centimes sont crédités par bouteille, le ticket de métro coûtant 1,50 euro et les points sont collectés directement sur une application comme l’explique l’agence ANSA.

 crédit : Sergio Costa

La maire de Rome, Virginia Raggi, s'est félicitée que sa ville soit "la première grande capitale européenne à introduire un tel système." Cette initiative inédite en Europe fait suite à d’autres villes dont Pékin et Istanbul. Nous vous avions déjà présenté la mise en place de “ce recyclage encouragé” de plastique et métal dans la plus grande ville turque.

Différents Italiens interrogés se sont montrés optimistes quant à l’utilité et l’efficacité de ce procédé. L'un d’entre eux considère que “si on se sert de l'argent pour motiver les gens à recycler, même ceux qui n'ont aucun sens civique finiront par recycler."

Le ministre de l'Environnement Sergio Costa a quant à lui réagi sur les réseaux sociaux en déclarant que "l'idéal serait d'utiliser moins de plastiques à usage unique et plus de bouteilles réutilisables", tout en relayant le lancement de l’opération.

Différentes villes semblent, à leur tour, inspirées. On évoque notamment Toronto au Canada.

 crédit : Teerasak Ladnongkhun/ shutterstock

Source : Libération
Dernières news