L'incroyable observation d'une «grande masse sphérique gélatineuse» abritant des milliers de calamars en devenir

312partages

C’est à travers une vidéo que les plongeurs Nils Baadnes et Ronald Raasch nous partagent “la rencontre unique dans leur vie” qu’ils ont faite en se retrouvant nez à nez avec une forme de grande bulle flottante.

Les plongeurs nageaient alors dans les profondeurs océaniques au large d’Ørsta, en Norvège, en direction d’une épave de la Seconde Guerre mondiale. Quand soudain, une de leurs lampes torches a éclairé les parois de cette mystérieuse poche translucide. En touchant l’œuf, ils ont réalisé qu’il avait la même consistance qu’une méduse.

 crédit : Ronald Raasch/Youtube

En l’observant, ils ont réalisé qu’il s’agissait d’un « blekksprutgeleball », «boule de gelée de céphalopode» en norvégien. Cette étrange boule abritait des milliers d'œufs de futurs calmars et flottait à environ 17 mètres sous la surface de l’eau.

Selon le site spécialisé Science Alert, ces poches sont une masse de mucus. 43 000 œufs peuvent s’y développer. Apercevoir l'une d'entre elles est très rare car elles se retrouvent naturellement dans les profondeurs des océans.

crédit :Ronald Raasch/Youtube

Ces sphères d’un diamètre d’environ 1 mètre flottent librement dans l’eau et protègent les calmars en devenir des bactéries et prédateurs. Selon les chercheurs, la poche observée était celle d’un calmar géant ou spécimen à 10 bras même si l’espèce n’a pas été clairement identifiée pour le moment.

Entre 2001 et 2017, 27 observations de “grandes masses sphériques gélatineuses” ont été faites au large de l’Europe. «Les sphères individuelles mesuraient de 0,3 à 2 m de diamètre, avec une moyenne d'un mètre, et toutes, sauf quatre, étaient en suspension dans la colonne d'eau entre 0,5 et 52 m de profondeur, à des températures comprises entre 10 et 21 degrés Celsius », rapporte la Marine Biology Research.

crédit :Ronald Raasch/Youtube

Cette découverte permettra certainement d’apprendre davantage sur la mystérieuse reproduction de ces animaux. Affaire à suivre.

Plus d'articles
Dernières news