Afin d'aider les populations qui manquent d'eau, ce designer invente une machine capable de transformer l'humidité de l'air en eau potable

350partages

L’artiste hollandais Ap Verhggen a mis au point la machine SunGlacier, destinée à condenser l’humidité contenue dans l’air et de la transformer en eau potable afin d’aider les populations qui en manquent le plus.

 

Dans un monde où le réchauffement climatique et la surpopulation mondiale pèsent considérablement sur les besoins de certains habitants, trouver une solution au manque d’eau est plus que jamais nécessaire. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) 3,5 milliards d’humains doivent encore faire face au manque d’eau.

Crédit photo : SunGlacier


Face à ces tristes constats, Ap Verhggen, un designer originaire des Pays-Bas, a depuis quelques années mis au point une machine révolutionnaire : le SunGlacier. Cette sculpture en cèdre rouge qui trône dans le patio du musée Beelden aan Zee à La Haye et qui mesure 2,5 mètres de haut est en effet destinée à s’imprégner de l’humidité contenue dans l’air de façon à en faire de l’eau bonne à la consommation.

 

Comment fonctionne-t-elle ? À l’intérieur du socle de la structure se trouve un petit boîtier métallique composé d’un condenseur qui fonctionne à l’aide de panneaux solaires placés tout autour de la sculpture. Ainsi, lorsque SunGlacier DC01 est au contact avec les rayons du soleil, elle émet un surprenant jet d’eau toutes les vingt minutes après avoir gelé et filtré l’air.

Crédit photo : SunGlacier


Afin d’obtenir ce résultat prometteur, Ap Verhggen a travaillé pendant près de quatre années accompagné d’une équipe d’ingénieurs et d’experts chevronnés. La finalité de ce projet, qui fonctionne à merveille en Europe, serait d’installer d’autres machines dans les zones les plus chaudes et les plus désertiques du monde, des zones propices au bon fonctionnement du SunGlacier selon Ap Verhggen : « Si les températures sont hautes, l’air contiendra forcément plus d’eau » confie le designer au New York Times.

Et même si le SunGlacier ne produit que l’équivalent d’un verre d’eau par cycle, le designer estime que ce projet doit surtout être perçu comme une source d’inspiration pour l’avenir. La preuve : à partir de cette création, la société a créé un autre dispositif, le Watercube, qui produit encore plus d’eau. Ce prototype annonce-t-il le début d’un très grand projet ? La société a annoncé le mois dernier être sur le point de procéder à des premiers tests au Mali.

Crédit photo : SunGlacier
Source : SunGlacier
En vidéo : DIY : une lampe conçue à partir d'une bûche et beaucoup d'imagination
Plus d'articles