La revente des cadeaux de Noël est en hausse en France

707partages

Que faire lorsqu’on reçoit un cadeau qui ne nous plaît pas ? Avouer à la personne qu’on avait déjà ce livre, qu’on déteste ce chanteur, ou bien l’accepter et le revendre par la suite ? Chaque année, les Français sont de plus en plus en nombreux à opter pour la mise en vente de leurs cadeaux de Noël, selon l’étude de Noël Kantar pour eBay.

Avec l’arrivée de Rakuten, Leboncoin ou encore eBay, vous n’avez plus besoin de cacher les cadeaux dont vous ne vous servirez pas au fond d’une armoire. C’est devenu commun de revendre les cadeaux afin de leur donner une seconde vie ailleurs.

7,3 millions de Français prévoient de revendre leurs cadeaux

La tendance semble s’accentuer chaque année. En 2020, près de 7,3 millions de Français qui prévoient de revendre leurs cadeaux de fin d’année. Cela représente chaque année 363 millions d'euros.

Crédit : Femme en chandail qui tient un grand paquet avec un arc, les yeux fermés deson homme, assis dans un confortable canapé salon avec des décorations / Shutterstock

C’est-à-dire 18 % des consommateurs, contre 17 % en 2019 et 12 % en 2018. Loin devant les Italiens et Espagnols, qui sont 7 % à revendre leurs cadeaux reçus le 25 décembre.

Les jeunes sont les plus difficiles à satisfaire, 1 Français sur 2 âgés de 16 à 24 ans dit avoir été déçu par au moins 1 cadeau en 2019. Et sur l’ensemble de la population, c’est 1 Français sur 3.

Crédit : Beaux coffrets cadeaux de Noël au sol près du sapin dans la chambre / Shutterstock

Les produits high-tech sont ceux qui se revendent le mieux, suivent les jouets, les produits culturels (CD, vinyles, livres, …), puis le prêt-à-porter.

La jeune génération n’hésite pas à revendre

Selon l’étude, près de 40 % de la population, ne voit pas de mal à revendre le présent lorsqu’il ne convient pas. C’est surtout l’occasion pour le vendeur de réutiliser l’argent pour s’offrir quelque chose qui lui fait réellement plaisir.

Crédit : Coffrets cadeaux de Noël sur fond marron bois. cadeau de Noël / Shutterstock

Les plus jeunes ont moins d’hésitation que leurs aînés pour ce qui est de la revente le lendemain de Noël. Ils sont 38 % pour les 16 à 34 ans, contre 26 % pour les 55 à 64 ans.

La revente va d’ailleurs se poursuivre jusqu’à la période des soldes, voire plus sur les plateformes en ligne. De façon à ne pas se faire griller par ses proches.

Source : LCI
Plus d'articles
À lire aussi