La préfecture du Val-de-Marne refuse la nationalité française à une infirmière, sous prétexte qu'elle... « travaille trop » !

866partages

Dans le Val-de-Marne, la nationalité française a été refusée à une infirmière sous prétexte qu’elle ne respectait pas le temps de travail légal, fixé à 48 heures par semaine.

Une histoire qui a provoqué une vague de colère sur les réseaux sociaux. En effet, une infirmière du Val-de-Marne s’est vue refuser la naturalisation française, car selon la préfecture, « travailler trop » peut être préjudiciable.

Elle s’est donc vue refuser sa demande pour deux ans, au motif du « non-respect de la loi ». La lettre de refus a tout d’abord été partagée par un ami sur le réseau social Twitter, et a provoqué par la suite une vague d’incompréhension et de colère de la part des internautes.

Elle cumule trois emplois et effectue en moyenne près de 271 heures de travail par mois, soit 59 heures de travail par semaine. Elle est donc considérée en infraction « au regard de la réglementation sur le temps de travail en France », limitant à 48 heures par semaines et « 44 heures par semaine en moyenne sur une période de douze jours consécutifs ».

L’infirmière ne compte pas en rester là et devrait faire appel de la décision auprès du ministère de l’Intérieur.

Source : Frederic Buono
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment