La petite Camille, victime d'un enlèvement parental en 2011, a été retrouvée en Suisse, sa mère interpellée

5 480partages
Bouton whatsapp

Onze ans après sa disparition, Camille Chauvet a été retrouvée en Suisse avec sa mère qu'il l'avait enlevée. Récit.

C’est la fin d’une triste affaire qui aura duré plus d’une décennie !

Victime d’un enlèvement parental il y a 11 ans à Carqueiranne (Var), la petite Camille Chauvet a enfin été retrouvée en Suisse avec sa mère, qui a immédiatement été interpellée, selon plusieurs sources concordantes.

Crédit photo : DR

Enlevée par sa mère en 2011, la petite Camille Chauvet a été retrouvée en Suisse

Tout avait commencé en 2011, lorsque Priscilla Majani, ingénieure militaire, avait enlevé sa fille, alors âgée de 5 ans, après avoir tenté d’en obtenir, sans succès, la garde exclusive face à son ex-conjoint Alain Chauvet.

Depuis, le visage de la fillette était presque devenu familier des Français tant il était visible sur de nombreux avis de recherche placardés dans les commissariats ou encore les aéroports.

Crédit photo : capture d'écran

Après une cavale de 11 ans, Priscilla Majani a finalement été appréhendée par hasard lors d’un simple contrôle routier mené le 1er mars dernier dans les environs de Lausanne (Canton de Vaud).

Aujourd’hui âgée de 47 ans, elle est incarcérée provisoirement à la prison de la Tuilière à Lonay, le temps qu’une procédure d’extradition vers la France soit engagée.

Condamnée à trois reprises par le tribunal judiciaire de Toulon, notamment pour « soustraction d’enfant », la fugitive pourra faire appel des jugements prononcés en son absence si la Suisse la remet aux autorités françaises. Lors de ses procès, auxquels elle n'a bien évidemment pas participé, Priscilla Majani a écopé de six ans de prison au total.

Quant à sa fille Camille, désormais âgée de 16 ans, elle a été placée sous la responsabilité de l’organisme de l’enfance du canton de Vaud.

Une audience pour statuer sur le sort de l'adolescente aura lieu ce vendredi, en présence de ses deux parents ou de leurs représentants.

Bouton whatsapp