Landes : une baleine a été retrouvée échouée sur une plage après avoir avalé 16 kg de plastique

615partages

Samedi 8 mai, une baleine à bec a été trouvée échouée sur une plage, dans les Landes. Lors de l’autopsie, les chercheurs ont découvert que l’animal avait ingéré 16 kg de plastique.

Ce week-end, une baleine à bec a été retrouvée échouée sur une plage à Messanges, dans les Landes. Ce mammifère de 5,15 mètres de long est semblable aux dauphins et se nourrit généralement de poissons, crevettes et étoiles de mer.

Pour comprendre la cause de sa mort, l’association Itsas Arima et l’observatoire Pelagis ont procédé à une autopsie de la baleine. Avec stupeur, les chercheurs ont rapidement compris que la baleine est décédée après avoir mangé du plastique

Crédit photo : Itsas Arima

16 kg de plastique dans le ventre de la baleine

Lors de l’autopsie, ils ont découvert des sacs de courses, des emballages de chips ou encore des paquets de pâtes dans l'estomac de la baleine. Au total, 16 kg de plastique ont été trouvés dans le ventre du mammifère.

« C’est la première fois que je vois ça en sept ans d’activité. Ça n’a rien à faire là, c’est anormal qu’un animal meure comme ça », a déclaré Pascal Ducasse, correspondant à Pelagis.

Crédit photo : Itsas Arima

La baleine à bec est un mammifère marin qui peut plonger jusqu’à 1 000 mètres de profondeur pour se nourrir. Cet animal sait faire la différence entre les poissons et les emballages plastiques, mais la baleine retrouvée dans les Landes était victime d’une maladie des reins.

Cet handicap l’a contraint à remonter à la surface et à avaler de tout ce qu’elle trouvait.

« Finalement avec cette maladie, la baleine est passée du statut de chasseur actif à celui de tortue qui dérive et avale des plastiques en les prenant pour des méduses. Ces déchets tapissent les parois de l’estomac et de l’intestin, pouvant causer des occlusions et empêcher les nutriments de passer dans le sang », explique Willy Dabin, chargé de l’animation du réseau national d’échouages chez Pelagis.

Crédit photo : Itsas Arima

Cette baleine n’est donc pas morte naturellement, mais à cause de la pollution plastique dans les océans. Ce n’est pas le seul animal marin à être victime de ce fléau, puisque de nombreux mammifères marins confondent leur nourriture avec du plastique. Il arrive également que certains animaux mangent des poissons, qui ont eux-mêmes avalé du plastique auparavant.

Source : France Bleu
Plus d'articles
À lire aussi