Le Club Med s'engage en faveur d'un tourisme responsable et respectueux du bien-être animal

Souhaitant s'engager sur la voie d'un tourisme éthique, le Club Med a récemment fait le choix de renoncer aux activités impliquant des souffrances animales. Précisions.

Leader sur le marché français des villages de vacances - où seul son concurrent Marmara lui tient la dragée haute -, le Club Med doit sa renommée, entre autres, aux multiples activités offertes aux touristes.

Toutefois, après plus de 60 ans d’expérience, l’enseigne s’apprête à amorcer un virage idéologique majeur quant aux services proposés.

Dans un guide entré en vigueur le 1er août 2021, le Club Med s’engage ainsi en faveur d’un tourisme responsable et respectueux du bien-être animal.

Crédit photo : DR

Le Club Med bannit les activités qui engendrent de la maltraitance animale

Avec cet engagement, l’entreprise promet en effet d’appliquer une série de mesures destinées à mettre fin aux activités qui peuvent engendrer des souffrances animales.

Sont notamment concernés les balades à dos d’éléphants, les corridas, les spectacles impliquant des mammifères marins, ou encore les séances photos avec des animaux sauvages retenus captifs.

Mais ce n’est pas tout !

Le Club Med s’engage également à interdire la vente de fourrure et d’exclure, dès 2025, l’approvisionnement d’œufs issus d’élevages en cage, en provenance d’Europe, du Brésil et des États-Unis.

Les seules activités désormais autorisées seront les sorties ludiques ou pédagogiques comme les visites de sanctuaires pour éléphants.

Consciente que ce revirement pourrait peser sur son attractivité, la société créée par Gérard Blitz et popularisée par Gilbert Trigano souhaite néanmoins se tourner vers une forme de tourisme éthique.

C’est pourquoi l’entreprise a élaboré ce guide réalisé en collaboration avec PETA, l’association de défense du droit des animaux.

Cette dernière se félicite de cet engagement et appelle d’autres agences de voyages à emprunter le même chemin.