Le gouvernement veut sanctionner les propriétaires de chats non-identifiés afin de lutter contre l'abandon

5 320partages

Plus que jamais, le gouvernement veut en finir avec l’abandon des animaux domestiques ! Précisions.

Deux mois après le lancement d’une mission parlementaire sur le sujet, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume s’apprête à présenter un plan destiné à améliorer le bien-être animal.

Et parmi les mesures proposées, il en est une qui devrait concerner beaucoup de propriétaires d’animaux !

Le gouvernement souhaite en effet sanctionner les personnes possédant des chats dépourvus de puces ou de tatouages, a ainsi déclaré Didier Guillaume sur RMC. Une mesure qui existe déjà pour les chiens.

Le but avoué étant de lutter efficacement contre les abandons, encore trop nombreux dans le pays.

Dans les mois qui viennent, les propriétaires de chats non-identifiés devront donc s’acquitter d’une amende de 135 euros.

La mesure se veut dissuasive car, malgré l’obligation d’identification en vigueur depuis 2012, 47 % des félins ne seraient pas identifiés en France, selon le ministère de l’Agriculture.

L’identification par puce ou tatouage reste le meilleur moyen de lutter contre l’abandon, car le procédé est infaillible et permet de retrouver très rapidement les propriétaires d’animaux domestiques égarés.

Pour rappel, 100 000 animaux sont abandonnés dans le pays chaque année, ce qui fait de la France la « championne d’Europe » des abandons !

Un triste « titre » dont on se passerait volontiers !

Source : RMC
Plus d'articles