Le patron des chasseurs propose de tuer les chats à 300 mètres des habitations

231Kpartages

Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs, veut en finir avec les chats et propose de les tuer à 300 mètres des habitations afin d'améliorer la biodiversité. Il a tenu cette déclaration lors d’un live sur un e-magazine mensuel de chasse le 3 mai dernier.

Face aux prédations des chats, Willy Schraen, le patron des chasseurs, ne voit pas meilleure solution que de les tuer avec « un piégeage à plus de 300 mètres de toute habitation, ce serait une bonne chose ». Selon lui « le chat est en train de détruire la biodiversité… ».

Crédit photo : Jennifer Barnard

Sa déclaration choc faite lors d’un live sur le site de e-magazine mensuel de la chasse, Chassons.com, passe difficilement sur les réseaux sociaux. Le président des chasseurs ne se doute pas qu’une telle proposition serait mal reçue dans un pays qui compte au moins 16 millions de chats, et surtout beaucoup d'adorateurs de félins.

« Je ne le sens pas. On le voit bien. On est attaqués de toute part, on nous reproche la chasse, on nous reproche la corrida, on nous reproche les combats de coqs, on nous reproche plein de choses alors maintenant, si on piège les chats, je ne vous dis pas à quoi ça va ressembler… » martèle le chef de file des chasseurs de France.

Loin d’être isolé dans sa logique, il sera un peu réconforté dans sa pensée quatre jours plus par la Ligue de protection des oiseaux (LPO) qui estime les attaques de chats pour responsables de 25% de la baisse du nombre de passereaux dans nos campagnes. Cependant, elle ne partage pas la proposition de tuer les chats.

Sur les réseaux sociaux, le journaliste Hugo Clément a apporté une réponse à la proposition choc de Willy Schraen : « certes, les chats sont un problème pour certaines espèces d’oiseaux. C’est pour cela que les associations demandent de limiter leur nombre en les stérilisant massivement. Mais mettre le recul de la biodiversité sur le dos des chats est particulièrement cocasse venant de l’espèce humaine et plus particulièrement de la fédération nationale de chasse qui continue de défendre l’abattage d’espèces d’oiseaux menacés. »

Photo Marta Wróblewska / Pixabay

Ce fut alors le début du lynchage pour le patron des chasseurs sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas maqué l’occasion pour traiter « d’idiot », de « cinglé » avec des messages de haines et des blagues sur la corpulence du président des chasseurs, note la Voix Du Nord. Une pétition a même été lancée pour faire sanctionner les propos de Willy Schraen.

Selon la Ligue de protection des oiseaux, les chats sont responsables, chaque année, de la mort de 75 millions d’oiseaux en France. Et au niveau international, 63 espèces mammifères, oiseaux et reptiles auraient disparu à cause des chats selon une étude menée en 2016 par l’université de Daekin, en Australie. La circulation des chats domestiques sans surveillance a même été considérée comme illégale par des juristes de droit européen en 2019.

Plus d'articles