Grâce à la peinture comme thérapie, le quatrième fils de Ben Laden, installé en Normandie, se reconstruit

2 271partages
Bouton whatsapp

Vous l’ignorez peut-être mais un Ben Laden vit actuellement en France, et plus précisément en Normandie. Il s’agit d’Omar Ben Laden, le quatrième fils de l’ancien chef d’Al-Quaïda, devenu tristement célèbre pour avoir commandité les attentats du 11 septembre 2001 qui avaient fait 2 977 morts. Loin de tout ça, il a trouvé refuge dans la peinture.

Crédit : Omar Ben Laden

À voir aussi

Mais n’allez pas croire qu’un nom suffit pour partager les mêmes idées. En effet, lui n’a rien à voir avec l’idéologie extrémiste de son père qu’il a déjà ouvertement condamnée et en est même la première victime.

Dans un entretien accordé au magazine américain Vice, il explique avoir connu une enfance traumatisante en raison du climat de violence dans lequel il évoluait. Et quand on sait la vie que menait son père et les responsabilités particulièrement importantes qu’il avait dans l’un des plus grands réseaux terroristes du monde, on peut aisément le comprendre.

D’ailleurs, la dernière fois qu’il l’a vu, c’était quelques mois avant les attentats du World Trade Center de New York.

Aujourd’hui âgé de 39 ans, Omar Ben Laden recherche avant tout le calme est l’apaisement depuis son installation dans le département de l’Orne (au sud de la Normandie) en compagnie de sa femme Zaina Mohamed Al-Sabah.

Il passe le plus clair de son temps à peindre où avec ses chevaux. Depuis tout petit, il aime le dessin et a désormais une véritable passion pour la peinture et les tableaux. Il a un faible pour les paysages désertiques, cela va de ceux d’Arabie Saoudite avec leurs dune de sable à ceux de l’Arizona où les formations de roches rouges son impressionnantes.

Les tableaux que vous voyez dans cet article sont tous signés de sa main et ils ont été faits dans son atelier normand pendant le premier confinement de mars dernier.

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Omar Ben Laden, une thérapie par la peinture

À cause de son éducation, il souffre toujours de troubles psychologiques mais a confié à nos confrères de Vice qu’il était en train de trouver « un semblant de paix en moi-même » grâce à l’art, aux couleurs et à son goût prononcé pour la peinture. Pour lui, elle représente une thérapie.

Cet amour pour les pinceaux et les toiles vient peut-être de ses souvenirs de jeunesse. Quand il avait 7 ans, il se rappelle qu’il dessinait les chevaux de son père et garde en tête comme un moment indélébile le jour où sa maitresse avait décidé d’accrocher l’un d’entre eux au mur de la classe. Il décrit cet événement comme « le seul moment heureux de son enfance ».

En tout cas, on lui souhaite de se reconstruire au mieux car personne ne doit être tenu pour responsable des actes de ses parents, aussi odieux soient-ils. Qu’en pensez-vous ?

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Crédit : Omar Ben Laden

Source : VICE
Bouton whatsapp