Vaccin Pfizer : les premières doses seront administrées dès la semaine prochaine au Royaume-Uni

2 481partages

Les laboratoires de Pfizer et BioNTech ont trouvé un vaccin efficace à 95% contre le Covid-19. Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser son utilisation, et les vaccinations débuteront la semaine prochaine.

Depuis que la pandémie de Covid-19 s'est abattue sur le monde, les laboratoires de tous les pays s'activent pour trouver un traitement pour se protéger du virus. Il y a quelques mois, les sociétés Pfizer et BioNTech ont annoncé avoir trouvé un vaccin efficace à 95% contre la maladie.

Crédit photo : Reuters / Dado Ruvic

Ce mercredi 2 décembre, le Royaume-Uni a officiellement autorisé l'administration de ce traitement sur son territoire.

« 2020 a été tout simplement horrible et 2021 va être mieux, a affirmé Matt Hancock, secrétaire de la santé au Royaume-Uni. Je suis confiant maintenant, avec les nouvelles d'aujourd'hui, je suis certain qu'à partir du printemps, les choses iront mieux. L'année prochaine, nous allons avoir un été que tout le monde pourra apprécier. »

40 millions de doses commandées

L'Agence nationale de santé du Royaume-Uni a annoncé qu'il était désormais possible d'utiliser le vaccin dans le pays en toute sécurité. Déjà 800 000 doses sont attendues dès la semaine prochaine.

Au total, le Royaume-Uni a commandé 40 millions de doses, qui pourront être attribuées à 20 millions de personnes. Pour être efficace, deux injections devront être administrées à un mois d'intervalle.

Lorsqu'une quantité suffisante de doses sera arrivée, il sera possible de vacciner plus d'un million de Britanniques par semaine. Actuellement, le vaccin est fabriqué et stocké en Belgique, dans des pièces à – 70 degrés. Comme les hôpitaux du Royaume-Uni possèdent déjà des endroits de stockage adaptés à cette température, les vaccinations pourront commencer dans les prochains jours.

Les personnes âgées prioritaires

Les premières doses du vaccin seront administrées en priorité aux personnes âgées vivant dans les maisons de retraite, ainsi qu'au personnel de ces structures. Les personnes de plus de 80 ans et les soignants des hôpitaux seront également concernés par la vaccination.

« Le but est de sauver le plus de vies possible et de commencer par les plus vulnérables », a déclaré Matt Hancock.

Crédit photo : Ball Lunla / Shutterstock

Comme en France, la vaccination ne sera pas obligatoire. Selon une récente étude, 52% des Britanniques seraient favorables au vaccin. Les volontaires pourront être vaccinés dans les hôpitaux, les centres de vaccination, et auprès des médecins généralistes et des pharmaciens.

Source : BBC
Plus d'articles
À lire aussi