Désormais, les maillots des vainqueurs du Tour de France ne seront plus remis par des femmes

2 235partages

Cette année, ce ne sont plus deux hôtesses qui vont remettre les maillots aux vainqueurs du Tour de France, mais un homme et une femme, afin d’abandonner la tradition jugée sexiste.

Crédit photo : Alexander Gordeyev / Shutterstock

Publicité

Habituellement, à chaque fin d’étape du Tour de France, deux jeunes femmes accueillent les vainqueurs pour leur remettre leurs maillots.

Choisies pour leur jeunesse et leur silhouette, elles offraient également un bouquet de fleurs et faisaient la bise aux lauréats.

Une pratique jugée sexiste

Cette tradition a souvent été décriée. En 2019, une pétition avait circulé contre le sexisme, demandant la fin des hôtesses sur le podium. Celle-ci avait recueilli près de 38 000 signatures de personnes qui souhaitaient que les femmes ne soient plus vues comme des objets, ou des récompenses, pour les coureurs.

Crédit photo : Marco Bertorello / AFP

L’opposition à cette pratique a finalement été entendue. C’est Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, qui l’a annoncé ce mercredi 19 août lors d’une conférence de presse portant sur les conditions sanitaires qui seront appliquées pendant la compétition, à cause de l’épidémie de Covid-19.

« Vous aviez l’habitude de voir le champion entouré de deux hôtesses, avec cinq élus d’un côté et cinq représentants des partenaires de l’autre. Là, ce sera différent, avec un seul élu et un seul représentant du partenaire du maillot jaune, ainsi qu’une hôtesse et un hôte pour la première fois », a-t-il déclaré.

Un dispositif mis en place face à la crise du Covid-19

D’autres mesures inhabituelles vont également être prises face au Covid-19. Sur le podium, le protocole sera réduit au strict minimum et les gestes barrières et la distanciation physique seront scrupuleusement respectés.

De nombreux tests seront également effectués avant le départ et pendant les jours de repos des coureurs. Enfin, une caravane sanitaire sera mise à disposition dans le cas où le virus se déclarerait, afin d’isoler les malades.

Source : Le Figaro
Plus d'articles