Après 240 ans d'absence, les pygargues à queue blanche font leur retour dans le ciel britannique

6 956partages

Disparus des radars depuis le début du 20e siècle, les pygargues à queue blanche ont refait leur apparition au Royaume-Uni. Ces derniers temps, ils ont été aperçus en train de voler librement au-dessus du ciel britannique.

Il aura fallu plus de deux siècles pour enfin revoir les pygargues à queue blanche réapparaître dans le ciel britannique. Menacé d’extinction à cause du braconnage, ce rapace, également connu sous le nom de grand aigle de mer, avait disparu des regards du ciel anglais en 1780, et un peu plus tard en Écosse où ils étaient observables jusqu'en 1916. Les pygargues à queue blanche sont les plus grands oiseaux de proie au Royaume-Uni, ils ont une envergure pouvant aller jusqu’à 2,5 mètres.

Crédit Image : Getty Images

De peur d’être abattus, les oiseaux passaient des heures à l’affût avant de s’envoler. Maintenant, bénéficiant d’une réintroduction dans la nature et d’un temps meilleur avec le confinement, ils se sont mis de nouveau à s’envoler à une haute altitude.

Grâce à un projet de réintroduction mené en commun par Forestry England et Roy Dennis Wildlife Foundation, les pygargues à queue blanche pourront être de plus en plus observables dans le ciel britannique.

En effet, les initiateurs du projet ont réintroduit un groupe d’oiseaux sur l'île de Wight l'année dernière. Grâce à des contacts GPS, ils sont également en train de suivre les traces de quatre jeunes oiseaux faisant leur premier grand voyage. Pendant l'hiver, ils étaient sédentaires, mais avec un meilleur temps ils se sont déplacés jusqu’à Somerset, Kent et Norfolk. Deux oiseaux courageux, G318 et G393, ont volé jusqu'au nord du Yorkshire, rapporte le Mirror.

Crédit photo : Laurie Campbell

La Roy Dennis Wildlife Foundation a déclaré : « Il y a eu un grand nombre d'observations au printemps 2020 concernant des oiseaux relâchés sur l'île de Wight ».

Pour une meilleure protection et un meilleur suivi des aigles, la Fondation Roy Dennis invite les personnes qui repéreront l’un des oiseaux à prendre des photos et les envoyer sur son site internet. Les oiseaux sont décrits comme ayant des serres, des pattes et un bec jaune et, comme leur nom l'indique, une queue blanche, striée de noir.

Sur Mirror, la Fondation Roy Dennis a déclaré que les oiseaux « sont connus pour explorer largement au cours de leurs deux premières années avant de retourner dans leur zone naturelle pour se reproduire. Il y a une chance d'en voir un où vous habitez, alors continuez à regarder, mais restez à la maison et restez en sécurité. »

Crédit Image : Getty Images

Le pygargue a queue blanche est une espèce protégée au Royaume-Uni. Toute personne qui commet l’infraction de capturer, blesser ou tuer l'un des oiseaux, d'endommager ou de détruire ses œufs ou son nid peut encourir une amende allant jusqu’à 5 000 euros et six mois de prison. Cependant, des agriculteurs craignant pour  leur bétail ont montré leur crainte quant à la réapparition de ces aigles.

Source : Mirror
Plus d'articles