Contrôles renforcés ce soir pour le réveillon du Nouvel an avec 100 000 policiers et gendarmes mobilisés

1 889partages

Le soir du Nouvel an va être sous haute surveillance. Plus de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans la soirée et la nuit du 31 décembre avec pour objectif d’éviter les fêtes clandestines.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin veut faire respecter le couvre-feu, qui entrera en vigueur dès 20 heures ce soir, et appelle à la fermeté pour le réveillon du Nouvel an.

« Le contexte sécuritaire, mais également sanitaire, exige une préparation et une mobilisation singulière des forces de l'ordre en vue de cette fin d'année », a-t-il déclaré dans une note envoyée aux préfets en début de semaine, rapporte BFMTV.

Crédit : La police / Shutterstock

100 000 policiers et gendarmes mobilisés

Ce sont donc environ 100 000 policiers et gendarmes qui seront mobilisés sur l’ensemble du territoire pour procéder à des contrôles renforcés et veiller au respect du couvre-feu. Ils pourront compter en plus sur les effectifs des polices municipales.

Leur mission sera de lutter contre les fêtes clandestines chez les particuliers, où la jauge des six invités pourrait exploser, ou encore sur l’espace public. « Dès qu'un rassemblement de ce type est identifié, je vous demande d'intervenir dans les meilleurs délais. Outre la verbalisation des participants, vous chercherez prioritairement à identifier les organisateurs », a-t-il écrit dans son communiqué.

Crédit : Une escuade de policiers lors de la marche contre la loi sur la sécurité globale / Shutterstock

Des contrôles renforcés

Pour ce qui est des traditionnels lieux de rassemblement du 31, tels que les Champs-Élysées à Paris, le Vieux-Port à Marseille ou encore la place Bellecour à Lyon, ils vont être surveillés et quadrillés.

« Merci de bien concentrer les contrôles dès 20 heures le 31 décembre dans les lieux les plus problématiques habituellement », a-t-il indiqué aux préfets.

Crédit : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin pendant l'honneur aux morts, avant la prise de fonction du nouveau directeur des CRS / Shutterstock

Le ministre de l’Intérieur a également appelé à la mise en place d’arrêtés interdisant la vente d’alcool à emporter ou de combustibles.

Les forces de l’ordre se préparent à d’éventuels affrontements le soir du 31, notamment des potentiels incendies de véhicules. Ils privilégient le confinement des containers à poubelles, la protection des chantiers ou encore l’enlèvement des épaves.

Gérald Darmanin a averti que les chiffres concernant les incendies de véhicules ne seraient pas communiqués pour éviter toute compétition avec les années précédentes. Pour rappel, dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020, plus de 1 450 véhicules avaient été incendiés, soit 13 % de plus que l’année précédente.

Source : BFMTV
Plus d'articles
À lire aussi