Bientôt la fin des tickets de caisse dans les supermarchés

2 862partages

Au 1er janvier 2023, les tickets de caisse imprimés ne seront plus distribués dans les supermarchés lorsque le montant des achats sera inférieur à 30 euros. Pour anticiper cette mesure, plusieurs enseignes ont déjà supprimé les tickets de caisse.

En France, on compte chaque année 30 milliards de tickets de caisse imprimés. Pourtant, près de la moitié des consommateurs ne récupère pas ses tickets ou les jette systématiquement à la poubelle dès sa sortie des magasins.

Pour lutter contre la déforestation et faire un geste en faveur de l’environnement, une loi va être adoptée au 1er janvier 2023, et les supermarchés ne délivreront plus de tickets de caisse imprimés lorsque le montant des courses sera inférieur à 30 euros.

Carrefour et Système U suppriment les tickets de caisse

Pour anticiper cette nouvelle mesure, plusieurs enseignes ont décidé de supprimer progressivement les tickets de caisse. C’est le cas des magasins de Système U, de Promod, Uniqlo ou encore Etam. Depuis 2018, Decathlon propose d’envoyer les tickets de caisse par mail plutôt que de les imprimer en magasin. Aujourd’hui, 50% des consommateurs choisissent cette option.

Crédit photo : Photographee.eu / Shutterstock

Chez le groupe Casino, les tickets dématérialisés existent depuis maintenant un an. Chaque semaine, 170 000 tickets ne sont pas imprimés. La dernière enseigne à avoir choisi de suivre cette tendance est Carrefour, dont les tickets de caisse d’un montant inférieur à 20 euros ont été supprimés.

L’objectif est de diminuer peu à peu le nombre d’impressions de tickets de caisse, pour qu’il n’y en ait plus en 2023.

Suppression des tickets de caisse : une démarche écologique

Les tickets de caisse pourront toujours être fournis à la demande du client. En effet, si de nombreux consommateurs sont compréhensifs, d’autres avouent être réticents à l’idée de ne plus avoir de preuve de leur achat.

« Moi, j’aime bien le garder parce que je fais mes comptes comme ça. C’est la vieille école, c’est sûr mais c’est pratique, ça nous permet de suivre nos dépenses », a affirmé un client.

Cette décision s’inscrit dans une démarche environnementale puisque chaque année, 2,5 millions d’arbres sont abattus pour produire des tickets de caisse. Les supprimer revient à économiser 3 000 kilomètres de rouleaux de papier par an.

Source : LCI
Plus d'articles
À lire aussi