Les médecins lui annoncent le décès de son enfant à naître, elle refuse de les croire et un miracle se produit

Bouton whatsapp

En Angleterre, une jeune femme a défié les pronostics des médecins en donnant la vie à son petit garçon. Les médecins étaient persuadés que l’enfant à naître était mort in utero.

Un bébé miracle. Le 30 octobre dernier, Hannah Cole, une Britannique âgée de 29 ans, a donné naissance à un petit garçon. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le nourrisson a défié les pronostics des médecins.

À voir aussi

La raison ? Ils étaient persuadés que l’enfant à naître était mort in utero (décès d’un fœtus après 20 semaines de grossesse, ndlr).

Crédit Photo : Hannah Cole / SWNS

Elle refuse d’écouter les médecins et donne naissance à son fils

Comme le rapporte le Daily Mail, la jeune femme a été admise en urgence au Bradford Royal Infirmary (Yorkshire) après avoir perdu les eaux à seulement 20 semaines de grossesse.

Le cauchemar a débuté le lendemain lorsque les docteurs - qui n’ont pas pu détecter les battements du cœur de l’enfant - lui ont annoncé que son bébé avait perdu la vie. Selon le personnel, un déclenchement artificiel de l’accouchement était nécessaire, mais Hannah a refusé.

La jeune femme, qui avait l’intuition que son fils était encore en vie, a demandé à l’hôpital d’effectuer une dernière échographie. C’est dans ce contexte que la magie a opéré puisque la sage-femme a détecté un faible battement de cœur.

Crédit Photo : Hannah Cole / SWNS

Le petit Oakley Cole-Fowler a finalement pointé le bout de son nez à 24 semaines et trois jours. À sa naissance, il ne pesait que 780 grammes. Selon le quotidien britannique, le nouveau-né a été opéré d’une entérocolite nécrosante, une maladie qui touche principalement les prématurés.

Le nourrisson devrait rester à l’hôpital jusqu’au 9 février 2023 : «Il est mon miracle de Noël (…) Avec un peu de chance, nous pourrons le ramener à la maison dans quelques mois», a indiqué la mère de famille au site d’information.

Crédit Photo : Hannah Cole / SWNS

L’hôpital présente ses excuses

Toujours selon le Daily Mail, les responsables de l’établissement ont présenté leurs excuses à Hannah. Une enquête a notamment été ouverte pour comprendre comment une telle situation a pu se produire.

«Au nom du Trust, je tiens à présenter mes sincères excuses pour la détresse et l'anxiété causées à Mme Cole concernant le traitement et les soins reçus pendant sa grossesse», avait déclaré en octobre dernier la responsable des sages-femmes du Bradford Teaching Hospitals NHS Foundation Trust.

Crédit Photo : Hannah Cole / SWNS

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp