Né à 24 semaines, ce bébé prématuré qui avait peu de chance de survie a fêté son 1er anniversaire

1 750partages
Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un bébé prématuré qui ne pesait que 330 grammes à la naissance est devenu un petit garçon plein de vie. Sans plus tarder, découvrez son histoire.

Le jour de sa naissance, Jari Lopez ne mesurait que 23 centimètres et ne pesait que 330 grammes. Il faut dire que le nourrisson prématuré est né à 24 semaines de grossesse, le 22 février 2021. À l’époque, ses chances de survie étaient très minces. Mais le petit guerrier a déjoué les pronostics des médecins.

Crédit Photo : Amber Higgins

Un accouchement difficile

Dans une interview accordée à Good Morning America, la maman de Jari a détaillé son accouchement difficile. Suite à une élévation de la pression artérielle, la jeune femme a dû subir une césarienne en urgence. Mais ce n’est pas tout, le rythme cardiaque de son enfant ralentissait de façon inquiètante. 

Après sa venue au monde, Jari a été transféré dans l’unité néonatale de l’hôpital situé au Nouveau-Mexique (États-Unis). Sans surprise, le nouveau-né a été intubé pour l’aider à mieux respirer. Par miracle, cette intervention s’est déroulée sans accroc.

Crédit Photo : Amber Higgins

Crédit Photo : Amber Higgins

Un combat pour la vie

Au total, Jari a été placé sous respirateur artificiel pendant un mois et demi. il a passé 127 jours à l’hôpital sous la surveillance d’une équipe de soignants. Durant son hospitalisation, le petit patient a subi une intervention chirurgicale pour traiter une hernie inguinale.

Malgré ses problèmes de croissance, Jari n’a pas rencontré d’autres problèmes de santé (hémorragie cérébrale, maladie cardiaque…). Ce dernier a rejoint le domicile familial après avoir passé quatre longs mois à la clinique : « Son parcours a été remarquablement fluide pour un bébé né si petit et si tôt », a confié la directrice de l’établissement au média américain.

Crédit Photo : Amber Higgins

Aujourd’hui, Jari mesure 60 centimètres et pèse plus de sept kilogrammes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bout de chou âgé de un an a la fureur de vivre : « Il est très excité par certaines choses. Et puis il est aussi très actif. Il bouge beaucoup », explique Amber, la maman.

À la maison, Jari se développe à son propre rythme pour rattraper son retard. Il est également en bonne santé, pour le plus grand bonheur de ses parents. Il faut dire que son combat pour la vie n’était pas gagné d’avance. À travers son histoire, le garçonnet nous rappelle que rien n’est impossible.

Crédit Photo : Amber Higgins

« C’est bien de raconter son histoire et de donner de l'espoir aux gens qui vivent aussi des moments difficiles. L'état de leur bébé est peut-être différent, mais cela leur donne de l'espoir parce que Jari était si petit mais il s’en est sorti ».

Bouton whatsapp