Les tapis incroyables de cet artiste d'Azerbaïdjan donnent l'impression de fondre

Faig Ahmed, artiste textile basé à Bakou (Azerbaïdjan), est réputé pour ses pièces textiles hypnotiques. Il a achevé la conception de son tapis le plus récent après des mois d'interruption causés par la pandémie de Covid-19. Intitulée Doubts, cette remarquable tapisserie rouge présente des motifs complexes qui se dissolvent dans une forme fluide qui donne une impression d'illusion, encadrée par des franges blanches.

Crédit : Faig Ahmed

À voir aussi

« Nous avons commencé la production de cette œuvre un mois avant que le monde entier ne plonge dans les doutes sur l'avenir en raison de la situation actuelle causée par la pandémie. À cause de la quarantaine, nous avons dû fermer notre studio textile à plusieurs reprises et les œuvres d'art sur le métier à tisser attendaient leur heure. Il y a quelques jours, après 7 mois de travail au ralenti, le tapis a été terminé. Il détruisant les limites géométriques intelligibles des motifs qui débordent sur le sol » a expliqué Ahmed dans un post Instagram à propos de cette étonnante création.

Crédit : Faig Ahmed

Les tapis créés par l’artiste Faig Ahmed sont au croisement entre la tradition et l’innovation

Les tapis contemporains d'Ahmed sont basés sur l'artisanat textile traditionnel, qu'il déconstruit et réimagine ensuite de manière nouvelle et passionnante. Si certains présentent des motifs déformés qui semblent prendre vie et s'échapper, d'autres jouent avec le volume du tapis lui-même. C'est ce mélange de tradition et d'innovation qui fait des créations d'Ahmed un plaisir visuel. Pour cette raison, le vaste portefeuille de textiles d'avant-garde de l'artiste a été exposé dans des musées du monde entier. En 2013, l'artiste a également été nominé pour le Jameel Prize 3 au Victoria and Albert Museum de Londres. Cette consécration lui a valu de devenir une référence aux quatre coins de la planète.

Voici quelques-unes de ses œuvres :

Crédit : Faig Ahmed

Crédit : Faig Ahmed

Crédit : Faig Ahmed

Crédit : Faig Ahmed

Crédit : Faig Ahmed

Source : Colossal