Lion : 10 choses que vous ignoriez sur le roi de la savane

Aujourd’hui, la rédaction vous propose un article consacré au roi de la savane : le lion sauvage. Incarnation de la grâce et de la puissance, le félin jouit d’une énorme popularité dans le monde entier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce carnassier est un animal fascinant. Découvrez sans plus tarder les faits les plus importants sur ce fauve. Vous risquez d’être surpris !

Majestueux, dangereux, noble. Depuis des millénaires, le lion fascine. Dans l’Égypte antique, le lion était associé au Soleil et au pharaon. D’ailleurs, les souverains n’hésitaient pas à l’utiliser comme animal de compagnie. Souvenez-vous, dans le film d’animation Astérix et Cléopâtre (1968), la reine est très proche de son lion.

Le lion, roi de la savane

Considéré comme le roi des animaux, ce prédateur se trouve principalement sur le continent africain où il règne en maître. Aujourd’hui, l’Afrique subsaharienne compte entre 20 000 et 30 000 spécimens sur son territoire.

Facilement reconnaissable à sa longue crinière, qui ressemble à une couronne, le lion fait partie de la famille des félidés, dans laquelle appartiennent les tigres, les pumas ou encore les ocelots.

Le lion, un superprédateur

À l’âge adulte, un mâle peut peser jusqu’à 225 kilogrammes. Certains spécimens peuvent dépasser 300 kilogrammes. De son côté, la lionne adulte pèse en moyenne entre 80 et 160 kilogrammes.

Sans surprise, les lions n’ont pas de prédateurs car ils sont placés en haut de la chaîne alimentaire. En revanche, les lionceaux représentent une proie facile pour les hyènes. On pourrait encore et encore énumérer des caractéristiques propres à ce fauve. C’est pourquoi, la rédaction a décidé de vous concocter une liste de 10 choses à savoir sur le lion.

Le lion n'est pas fainéant 

Crédit Photo : Pixabay

Contrairement aux idées reçues, les lions chassent aussi bien que les lionnes. Ils sont simplement plus discrets. Une étude menée dans le parc national Kruger en Afrique du Sud affirme que les lions sont d’excellents chasseurs.

Le félidé préfère chasser en pleine nuit, à l’abri des regards indiscrets. Son terrain de prédilection ? Les zones de végétation denses.

À l’inverse de la femelle, le lion est un chasseur solitaire. Sa musculature, sa mâchoire puissante et ses crocs acérés ne laissent aucune chance à ses proies. Le carnivore se nourrit principalement de gnous, zèbres, antilopes ou gazelles.

Un mâle consomme en moyenne 7 kilogrammes de viande chaque jour. En tant que chef de la tribu, il est le premier à se servir. Après avoir avalé son repas, il se contente de laisser les restes de la carcasse.

Le lion vit en groupes

Crédit Photo : Pixabay

Le lion est un animal grégaire, c’est-à-dire qu’il vit en larges groupes familiaux. Vous l’ignorez peut-être, mais Il est seul félin à vivre parmi les siens. Les troupes comprennent en moyenne un à sept mâles et une dizaine de lionnes, ainsi que leurs petits.

Le groupe est dirigé d’une main de fer par le mâle dominant. Lorsque les lionceaux atteignent leur maturité sexuelle, vers trois ans, ils sont chassés par le chef. En effet, ils constituent une menace à écarter sur-le-champ.

Lorsqu’ils sont forcés à l’exil, Les jeunes lions deviennent nomades. Ces derniers vont alors tenter de prendre la tête d’une troupe en éliminant le mâle dominant. Dans ce cas-là, les mammifères s’affrontent dans un combat sanglant.

Si le jeune lion parvient à détrôner son adversaire, il devient alors le nouveau chef. Il tue ensuite tous les lionceaux du groupe. Il peut ainsi assurer sa propre descendance. Les mâles restent en moyenne trois à quatre ans à la tête du groupe.

Le lion asiatique est une sous-espèce de lion

Crédit Photo : Pixabay

Le lion d’Asie ou lion persan est une sous-espèce de lion. Cet animal possède une crinière un peu moins dense que le lion africain. Son poil est plus épais et le pinceau de sa queue est plus long.

À l’instar de son cousin, le félin vit en groupes sociaux. Toutefois, sa troupe est beaucoup plus petite. Elle est constituée d’un mâle dominant, de jeunes lions mâles et de quelques femelles.

Il y a des centaines d’années, ces fauves étaient répartis dans toute l’Asie du sud-ouest. Aujourd’hui, il ne resterait plus qu’une centaine d’individus dans la nature. Ils se trouvent dans le dans le parc national et sanctuaire de Gi, en Inde.

Les lions asiatiques sont considérés comme une espèce en voie de disparition.

Le lion a une vie sexuelle hyperactive

Crédit Photo : Pixabay

Plusieurs fois par an, les lions et les lionnes s’adonnent aux plaisirs de la chair. Les femelles s’accouplent durant l’œstrus, une période de chaleurs qui dure entre deux et huit jours.

Vous l’aurez compris, c’est la lionne qui décide d’avoir des rapports sexuels. Et le mâle dominant n’a pas son mot à dire. Lorsque la femelle est réceptive, elle peut s’accoupler toutes les quinze minutes et répéter l’acte une cinquantaine de fois par jour.

Généralement, l’accouplement ne dure que quelques dizaines de secondes. Il est à noter que la pénétration est une véritable torture pour les femelles. Le pénis du lion est recouvert de petites protubérances épineuses.

Il n’est pas rare de voir le lion mordre le cou de sa partenaire pour la calmer. Malgré la fréquence des accouplements, les naissances restent rares. D’après les experts, on compte seulement une naissance pour cinq périodes de chaleurs.

Le lion blanc est atteint de leucisme

Crédit Photo : Pixabay

Les lions blancs ne sont pas atteints d’albinisme, mais de leucisme. Cette anomalie génétique est due à un gène récessif, qui donne une couleur blanche ou crème au pelage de l’animal.

Les félins possèdent des yeux dorés, verts ou bleus gris. On les croise principalement dans certaines réserves naturelles d’Afrique du Sud. Selon les croyances africaines, le lion blanc est un animal divin qui porte bonheur à ceux qui croisent son regard.

Depuis leur découverte, les lions blancs sont chassés par l’homme. Pour assurer leur survie, plusieurs programmes d’élevage ont été mis en place. En France, on compte une trentaine d’individus dans les zoos.

Le film Mia et le lion blanc de Gilles de Maistre dénonce la chasse aux trophées. Cette pratique consiste à élever des lions en captivité dans le but de les tuer contre une grosse somme d’argent.

Le lion noir n’existe pas

Crédit Photo : Keith Levit puis Pavol Dvorský - 2012

En 2012, une page Facebook a partagé deux clichés représentant deux lions noirs. Une première! Les photographies, présentées comme étant authentiques, sont rapidement devenues virales sur le Net.

Les publications, largement diffusées sur les réseaux sociaux, ont fasciné des millions d’internautes. Ces derniers étaient loin de se douter de la vérité. Il s’agissait en réalité d’une fake news.

En effet, les photos ont été retouchées à l’aide de Photoshop. Dans une interview accordée à l’AFP factuel, un biologiste mexicain et expert spécialisé dans les espèces menacées d’extinction affirme que les lions au pelage noir n’existent pas.

Toutefois, en 1940, un gardien affirmait avoir repéré un groupe de lions noirs dans le parc Kruger, en Afrique du Sud. Trente ans plus tard, des personnes auraient également aperçu des lionceaux noirs en Tanzanie.

Toutes ces rumeurs n’ont jamais été confirmées.

Le lion rugit fort, très fort

Crédit Photo : Pixabay

Le roi des animaux porte bien son nom. Son rugissement peut être entendu dans un rayon de… huit kilomètres! Son cri peut atteindre les 114 décibels. Ce bruit est environ 25 plus fort que celui d’un moteur d’une tondeuse à gazon en marche.

Le lion est capable de rugir grâce à un petit os appelé os hyoïde. Il est situé au-dessus du larynx.

Le mammifère rugit pour intimider ses adversaires pendant un combat. En tant que chef, il utilise son cri pour effrayer les prédateurs qui osent s’aventurer son territoire pour tuer les lionceaux. Son rugissement lui sert également à communiquer avec ses pairs ou intimider ses rivaux pendant la période de reproduction.

Le lion n’est pas le seul félin à rugir. Le tigre, le jaguar et le léopard excellent aussi dans cet art. En revanche, leur rugissement est moins puissant que le roi de la savane.

Le lion vit entre 10 et 14 ans

Crédit Photo : Pixabay

À l’état sauvage, l’espérance de vie du lion oscille entre 10 et 14 ans. En revanche, celle de la femelle est comprise entre 14 et 20 ans.

Dans la plupart des cas, les lions sont tués par un jeune rival qui souhaite s’emparer de son clan. Lorsque le lion est condamné à l’exil, il peut mourir de faim après une longue errance.

Les mammifères sont également menacés par la perte de leur habitat naturel. Une grande partie de leurs terres sont occupées par l’homme. Les éleveurs y installent leurs troupeaux et bétail pour accroître leur production agricole.

Affamés, les fauves se rendent sur les pâturages pour se nourrir. Conséquence : les fermiers les abattent ou les empoisonnent pour protéger leurs animaux.

Les lions en captivité vivent plus longtemps que leurs congénères.

Le lion se sert de sa crinière pour séduire

Crédit Photo : Pixabay

Cet ensemble de poils longs est avant tout un élément de dimorphisme sexuel. Cette caractéristique physique permet de différencier le mâle et la femelle d’une même espèce animale.

La crinière apparaît vers l’âge de trois ans. La forme et la couleur des poils peuvent varier en fonction de l’individu. Lorsque la crinière est abondante et de couleur sombre, cela indique que le félin est en bonne santé.

Vous l’ignorez peut-être, mais la crinière permet au lion de séduire ses partenaires. Pendant la période de reproduction, les femelles préfèrent les mâles dotés d’une « chevelure plus foncée ».

La crinière sert également de bouclier au lion. Lors des combats entre mâles rivaux, cette dernière le protège des coups de griffes ou des morsures.

Le lion pourrait disparaître d’ici 2050

Le lion d’Afrique est une espèce « vulnérable » selon l’Union internationale pour la conversation de la Nature (UICN). D’après les scientifiques, les félins pourraient disparaître d’ici 2050.

Les lions d’Afrique de l’Ouest sont d’ailleurs sur le point de s’éteindre. Cette sous-population est menacée d’extinction. Aujourd’hui, il ne reste que 250 lions en âge de se reproduire, ainsi que 150 lions plus jeunes, indique un rapport de l’ONG Panthera.

Comme nous l’avions indiqué ci-dessus, les fauves sont menacés par la perte de leur habitat. Les zones de chasse des lions sont transformées en terres agricoles. Les fermiers n’hésitent pas à tuer les prédateurs pour protéger leur bétail.

Dans certains pays d’Afrique, les lions sont spécialement élevés pour la « chasse en boîte ». Cette chasse aux trophées est très appréciée par les riches touristes occidentaux. Ces derniers sont prêts à payer des sommes exorbitantes pour massacrer leurs proies qui sont enfermées dans des enclos.

Les carcasses des animaux sont ensuite vendues en Asie. Dans la médecine traditionnelle chinoise, les os sont réputés pour leurs vertus aphrodisiaques.

Plus d'articles
À lire aussi