Âgés de 100 et 101 ans et nés le 1er janvier, ils s'aiment comme au premier jour et forment le plus vieux couple de Belgique

14Kpartages

On met le cap aujourd’hui sur le plat pays pour une belle histoire qui, à coup sûr, ravira tous ceux croyant encore en l’amour éternel.

Le 1er janvier marque le traditionnel passage à la nouvelle année mais, pour certains, cette journée s’avère particulière pour d’autres raisons.

C’est notamment le cas d’Alma et Noël, deux centenaires, nés le jour de la Saint Sylvestre, qui forment le plus vieux couple de Belgique.

Mariés depuis 76 ans, les deux tourtereaux qui s’aiment comme au premier jour viennent ainsi de fêter respectivement leur centième et cent-unième anniversaire, entourés de leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

« Chaque jour où nous sommes ensemble est une bénédiction »

Du fait de leur grand âge, les deux époux, installés dans la commune flamande de Zwevegem, ont traversé les époques et leur histoire personnelle est intimement liée aux évènements qui ont marqué le XXe siècle, telle la Seconde Guerre mondiale par exemple.

« On se connaît depuis 82 ans, mais on n’est marié que depuis 76 ans. J’ai dû attendre six ans avant de l’épouser, car en août 1939, j’ai dû aller à Bruxelles. J’étais dans le sixième groupe d’artillerie, treizième régiment. », a ainsi raconté Noël aux médias locaux, précisant que pas un jour ne se passait sans qu’il n’écrive à sa bien-aimée, à l’époque.

Le mariage sera célébré une fois la Belgique libérée, fin 1944. Une noce que les deux amoureux ont organisée non sans mal, en ces temps de disette marqués par plus de 5 années d’une terrible guerre.

« Avec les vêtements de la famille américaine qu’Alma avait hébergée, elle a cousu sa propre robe de mariage. Nous avons fait passer clandestinement du tissu de France que j’ai ensuite donné au tailleur du coin pour confectionner les costumes », se souvient Noël.

« Grâce à un boucher à cheval, nous pouvions obtenir de la viande à un prix raisonnable et au sous-sol, nous avions des pommes de terre et des haricots (…) Alma avait encore des grains de café vert d’avant la guerre et nous les avons torréfiés nous-même cet après-midi-là. Du vrai café et du pain blanc, c’était notre dîner de mariage », poursuit-il.

Des souvenirs qui ont forgé un amour solide et resté intact malgré les années. À cent ans passés, les mariés attendent patiemment leur heure en profitant de chaque journée passée aux côtés de l’être aimé.

« Chaque jour, où nous sommes ensemble est une bénédiction. Pour nous, la vie a été courte, car il n’y a pas un jour où on s’est ennuyé, même encore aujourd’hui, en maison de retraite. Si on pouvait refaire nos vies, on le ferait de la même façon. C’était parfait ! », conclu l’heureux centenaire.

Un amour inspirant et qui force le respect !

Source : KW Nieuws
Plus d'articles
À lire aussi