Une association accuse Marineland d'Antibes d' « actes de cruauté » envers une orque

Par
1 313
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L’association One Voice, militant pour la protection animale, a porté plainte contre le Marineland d’Antibes pour «actes de cruauté» envers une orque nommée Inouk. Le parc dénonce une plainte diffamatoire.

Âgé de 20 ans, Inouk semble très mal en point selon One Voice qui a publié une vidéo démontrant les mauvaises conditions de sa captivité. L’association dresse un constat peu reluisant de son état de santé physique : dents usées jusqu’à la gencive, cassées ou manquantes, nageoire dorsale qui s’affaisse… Inouk souffre !

One Voice se base avant tout sur un rapport commandé à trois chercheurs, dont deux anciens dresseurs qui ont participé au fameux documentaire « Blackfish » qu’on ne présente plus. Ils décrivent notamment la dentition d’Inouk comme « considérablement pire que les 29 orques » observées lors d’une étude en 2017, en l’occurrence au niveau de « la proportion de dents usées jusqu’à la gencive ou au-dessous » et du nombre de dents trouées.

Pour arriver à ce bilan, ils se sont basés sur plusieurs vidéos filmées à Marineland et sur un document concernant ses caractéristiques de santé en 2010. Ainsi, pour One Voice, Inouk est « dans un état de souffrance et de frustration qu’il ronge les parois de béton », ce qui abîme ses dents.

Muriel Arnal, présidente de One Voice, explique la souffrance d’Inouk : « Ce sont des animaux extrêmement évolués, avec un langage très complexe que nous ne comprenons même pas totalement, qui ont des stratégies extrêmement évoluées pour tout. En captivité, ils n’ont aucun choix à faire, il résulte un stress de l’ennui. ».

Face à ces accusations, Marineland à décidé de contre-attaquer, fustigeant les méthodes douteuses de l’association et des chercheurs, niant au passager un éventuel mauvais état de santé de l’orque : « Je ne sais pas comment ils peuvent poser des diagnostics sur un animal sans l’observer. Ils n’auraient jamais pu accéder au bord du bassin pour observer l’animal de près » indique Pascal Picot, directeur général de Marineland Parcs auprès de BFMTV.

Une association accuse Marineland d’Antibes d’ « actes de cruauté » envers une orque. Crédit photo : Shutterstock / Guillaume Gigaret

Par ailleurs, il explique que le comportement d’Inouk s’observe également en milieu naturel : « Les dents coniques sont élimées, elles sont trop serrées dans leur bouche, entre l’os et la mâchoire et ce qu’on pourrait comparer avec la jour chez l’humain, du coup elles s’usent très rapidement et font des abcès ».

Alors que One Voice a lancé une pétition pour transférer Inouk dans un sanctuaire marin, Marineland dénonce une « manipulation médiatique » de One Voice : « Une fois de plus, c’est la fake news de la rentrée des vacances de Pâques, comme chaque année. Une fois c’est les orques, une fois les dauphins, une fois les ours… Ça ne va jamais au bout » déclare le parc.

Commentaires