Ni fille, ni garçons, ou un peu des deux, Mattel lance sa première poupée non-genrée aux États-Unis

2 780partages

Ce mercredi, le fabricant de jouets américains a lancé sa nouvelle série de sept poupées non-genrées, arguant qu’un jouet doit pouvoir être jouer par n’importe quel enfant.

Depuis plusieurs années, Mattel s’évertue à créer des poupées de plus en plus inclusives. Finie la Barbie classique, blonde aux yeux bleus, de nombreuses poupées ont vu le jour afin de représenter un maximum la diversité de la société. Entre la Barbie «ronde», la Barbie musulmane ou encore la Barbie en fauteuil roulant, il y en a vraiment pour (presque) tous les goûts.

Aujourd’hui, la firme américaine a lancé sa première poupée non-genrée, à travers sept figurines, aux couleurs de peau variées, dans une série intitulée « Creatable World », invitant les enfants à donner l’apparence qu’ils souhaitent à leur jouet.

Cette série de poupées peut donc correspondre aussi bien aux filles qu’aux garçons mais aux jeunes qui se considèrent comme transgenre ou non-binaires. Elles sont entièrement personnalisables et Mattel met à disposition différentes perruques et vêtements. Mise à nue, la poupée ne présente aucun élément de genre distinctif.

« Une ligne de poupées créée pour s’émanciper des étiquettes et inclure tout le monde » indique le fabricant dans son communiqué, confirmant sa lutte contre les stéréotypes de genre.

Cependant, Richard Dickson, le président de Mattel, explique que le rôle de sa firme n’est pas de faire de la politique : « Nous respectons les décisions des parents sur la manière dont ils souhaitent élever leurs enfants. Notre rôle est seulement de stimuler l’imagination » explique-t-il au magazine Time.

Source : Twitter / Mattel
En vidéo : Jill, l'écureuil qui ne se sépare jamais de sa peluche
Plus d'articles
Dernières news