Bonne nouvelle : les pandas ne sont plus considérés comme une espèce « en danger » !

Par
2 332
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce mois de septembre 2016 va devenir une date importante dans l’histoire de la lutte pour la conservation des animaux. En effet, à partir d’aujourd’hui, le panda géant, menacé d’extinction pendant de très longues années, n’apparaît plus sur la liste des espèces en danger. Une avancée colossale notamment rendue possible grâce à l’augmentation du nombre d’individus vivants dans la nature.

@theguardian

La nouvelle est tombée dimanche dernier quand l’organisation « International Union for Conservation of Nature » (IUCN), qui tient une liste rouge des espèces animales et végétales en danger, a annoncé que les pandas géants n’en faisaient plus partie. Désormais, ces magnifiques animaux noir et blanc figurent dans la catégorie « vulnérables » et non « en danger ». Le travail des ONG et des scientifiques en matière de sauvegarde a donc fini par porter ses fruits.

« La population de pandas s’est étendue grâce au renforcement significatif de la protection de leur milieu naturel et à la reforestation. Ces efforts prouvent que le gouvernement a accéléré la cadence et fait le nécessaire afin de changer le statut de ces animaux de façon efficace » explique un porte-parole de l’IUCN. Ces dernières années, le gouvernement de Pékin a par ailleurs construit 67 nouvelles réserves destinées aux pandas, protégeant ainsi les deux tiers de l’espèce.

Entre 2004 et 2014, via des recensements réguliers et très documentés, le groupe a constaté une croissance de la population de pandas de 17%. Ainsi, l’espèce compterait aujourd’hui 2 180 individus en liberté, contre 1 864 il y a dix ans.

@travelchinawith

L’association de protection de la nature WWF, sans doute l’une des plus célèbres au monde, a le panda comme symbole depuis plus de 50 ans. Marco Lambertini, son directeur général, a fait part de son sentiment sur la bonne nouvelle : « Savoir que les pandas ne sont plus en danger d’extinction est un moment excitant pour tout le monde, en particulier pour celles et ceux qui ont donné de leur temps et de leur personne pour permettre cela. C’est la preuve que quand la science, les politiques et les communautés locales travaillent main dans la main, on peut sauver des espèces et améliorer la biodiversité. »

Cependant, n’oublions pas que les pandas restent vulnérables, tout comme leur habitat. En effet, le réchauffement climatique est une menace pour le bambou, la principale nourriture de l’animal. La bonne nouvelle est donc très encourageante pour la suite, mais tout n’est pas terminé pour autant.

Bravo à tous ceux qui ont œuvré pour sauver ces animaux !
Source : IFL Science
Commentaires