« La justice n'a rien voulu savoir » : paraplégique, il se gare sur une place handicapée et reçoit une amende de 166 euros

Bouton whatsapp

En août dernier, à Amiens, un homme paraplégique s’est garé sur une place réservée aux personnes handicapées. Ayant oublié sa carte de stationnement handicapé, il a écopé d’une amende de 166 euros. Malgré ses efforts pour la faire annuler, la justice ne veut rien entendre.

Alexandre Delefortrie est un homme qui a eu un accident de motocross il y a 25 ans. Depuis, il est paraplégique et se déplace en fauteuil roulant.

Le 20 août 2021, alors qu’il était dans son camion, il s’est garé sur une place réservée aux personnes handicapées dans le centre-ville d’Amiens.

Crédit photo : iStock

Malheureusement, Alexandre avait oublié sa carte de stationnement handicapé dans son autre véhicule et a écopé d’une amende de 166 euros. En effet, quand on stationne sur une place handicapée, il est obligatoire d’apposer son justificatif sur le pare-brise de son véhicule.

Il reçoit une amende de 166 euros

Si l’on peut comprendre le motif de la verbalisation, causée par l’absence de justificatif, le reste est plus surprenant. En effet, Alexandre avait pris soin de déposer sa carte d’invalidité près de son pare-brise, mais cela n’a pas dissuadé la police municipale.

« Je n’avais pas de carte de stationnement handicapé dans mon camion, elle était dans mon autre voiture, mais j’avais mis ma carte d’invalidité, a expliqué Alexandre. D’accord je suis en tort, mais j’ai ensuite adressé toutes les preuves à la police municipale mais qu’importe, la justice n’a rien voulu savoir. »

Crédit photo : iStock

Pendant plus d’un an, Alexandre a tenté de faire annuler son amende en présentant tous les justificatifs nécessaires. Cependant, sa carte de stationnement handicapé était périmée depuis 2007, et sa demande pour annuler son amende a donc été rejetée. Une situation que le paraplégique a du mal à comprendre.

« J’ai pourtant bien un duplicata de cette carte qui est à titre définitif, a déclaré Alexandre. Je suis en fauteuil roulant et je ne remarcherai plus jamais de la vie. J’ai peut-être omis de refaire les démarches administratives en préfecture, mais ça ne changera rien, je serai en fauteuil roulant tout au long de ma vie. Si j’ai une carte d’invalidité apposée sur mon pare-brise, ce n’est pas pour n’importe quoi. Le plus fort dans cette histoire, c’est que la justice me fait un geste si je paie l’amende dans le mois avec 20% de réduction. »

Par la suite, Alexandre souhaite faire appel de la décision du tribunal et demander l’indulgence du maire d’Amiens. Un nouveau témoignage qui met en lumière la complexité des démarches administratives pour les personnes handicapées qui doivent prouver leur invalidité tout au long de leur vie.

Source : Courrier Picard
Bouton whatsapp