Pour avoir posé nues sur un balcon à Dubaï, ces femmes ont été arrêtées et risquent la prison

3 307partages
Bouton whatsapp

La police de Dubaï a arrêté un groupe de personnes à la suite d'une vidéo montrant des femmes dénudées posant sur un balcon en plein jour. Les personnes impliquées ont été arrêtées pour débauche publique, une loi passible d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison et d'une amende de 1200 euros.

Crédit : Metro News

À voir aussi

La vidéo et les photos ont fait surface sur les médias sociaux samedi soir, montrant plus d'une douzaine de femmes alignées sur un balcon en verre d'une tour dans le quartier de la Marina. On peut voir un homme prendre des photos des femmes tandis qu'une personne filme la scène depuis un balcon voisin. Le journal The National, lié à l'État, a indiqué qu'il s'agissait vraisemblablement d'une « opération publicitaire », mais n'a pas donné plus de détails sur cette suggestion.

La police de Dubaï a déclaré que les personnes arrêtées à cause de la vidéo, jugée indécente en rapport à la législation en vigueur dans le pays, avaient été déférées devant le procureur général. Dans le même temps, un communiqué des autorités locales justifiait l’interpellation en déclarant que « ces comportements inacceptables ne reflètent pas les valeurs et l'éthique de la société émiratie. » Et pour cause, les infractions à la loi sur la décence publique des Émirats arabes unis incluent la nudité et « toute autre attitude obscène ». Pour rappel, à Dubaï, toute personne qui établit, exploite ou supervise un site électronique et transmet, envoie ou publie par le biais d'un site électronique, des jeux d'argent ou du matériel pornographique est passible d'une peine d'emprisonnement et d'une amende allant 55 000 à 110 000 euros.

Les Émirats arabes unis ont une législation extrêmement stricte concernant la nudité

Le partage de matériel pornographique est également passible d'une peine de prison et de lourdes amendes en vertu des lois du pays, qui sont fondées sur la loi islamique. Les sociétés de télécommunications des Émirats arabes unis, majoritairement détenues par l'État, bloquent l'accès aux principaux sites web pornographiques. Cela explique sans doute pourquoi la diffusion de ces images a choqué la police de Dubaï, où des actes qui peuvent être jugés comme normaux dans bien d’autres États, tels que s'embrasser en public ou acheter de l'alcool sans posséder le permis qui l’autorise, ont déjà conduit des personnes derrière les barreaux. D'autres ont été emprisonnés pour leurs commentaires et leurs vidéos partagés en ligne en raison des lois strictes régissant l'expression dans le pays.

Affaire à suivre.

Crédit : Life Shot

Crédit : Metro News

Source : Metro News
Bouton whatsapp