En Grèce, la maltraitance animale est désormais passible d'une peine de 10 ans de prison

35Kpartages

En Grèce, les personnes coupables de maltraitance animale se verront infliger une lourde amende et une peine de prison. Cette loi intervient après plusieurs actes de barbarie commis sur des animaux.

Jeudi, le Parlement grec a voté la transformation de la maltraitance animale de simple délit en crime «passible d'une peine allant jusqu'à 10 ans de prison».

« La société ne peut plus admettre de tels actes »

Désormais, les individus maltraitant les animaux s’exposent à payer une amende allant de 5000 à 15 000 euros et à une peine d’emprisonnement minimale d’un an. La loi mentionne que les actes portant atteinte au bien-être animal comprennent « les empoisonnements, le fait de pendre, de brûler, de mutiler des animaux ».

Crédit Photo : Tatyana Burmistrova / Shutterstock

De son côté, le ministre grec de l'Agriculture, Makis Voridis, qui a présenté le texte de loi, a salué « un message fort lancé par le Parlement à la société », en insistant sur le fait que « la société ne peut plus admettre de tels actes ».

Des faits divers choquants

Au mois d’octobre, deux affaires de maltraitance animale ont bouleversé le pays. En Crète, un homme de 55 ans a pendu et émasculé un chien. Suite à son crime, il a écopé d’une amende de 30 000 euros.

À quelques jours d’intervalle, un professeur de 54 ans originaire de la banlieue de Pirée (Athènes), a donné des coups de couteau et frappé un chien avec une barre de fer. Le procès de l’enseignant débute aujourd’hui.

Crédit Photo : Celiafoto / Shutterstock

Entre janvier et juin 2020, la police grecque a reçu 2644 signalements de maltraitance et 778 plaintes ont été enregistrées.

Source : AFP
Plus d'articles