Mexique : des couverts biodégradables à partir de noyaux d'avocats, pour une alternative au plastique

2 958partages

Focus aujourd’hui sur une idée qui a fait son chemin au Mexique : créer des couverts jetables à partir de noyaux d’avocats. Simple, pratique et écolo !

À l’heure où le développement durable et l’éco-responsabilité sont devenus des enjeux majeurs pour nos sociétés, voilà une initiative qu’il convient de saluer. Une entreprise mexicaine, baptisée BioFase, fabrique des couverts jetables à partir de noyaux d’avocats, dont le Mexique contrôle 50 % de la production mondiale.

Une belle trouvaille écologique, d’autant que ces couverts présentent la particularité de se désagréger dans l’air au bout de 240 jours. Il s’agit donc d’une véritable alternative au plastique et, a fortiori, d’une solution crédible pour en finir définitivement avec les déchets engendrés par ces produits.

Crédit photo : BioFase

Crédit photo : BioFase

Crédit photo : BioFase

Pour confectionner ses couverts et autres pailles jetables, la société recycle donc des noyaux d’avocats, d’ordinaire brûlés dans les décharges car considérés comme inutiles. Pour s’en procurer, elle se fournit auprès des entreprises qui produisent du guacamole ou de l’huile d’avocat, lesquelles se débarrassent généralement des noyaux, une fois le fruit transformé.

Les noyaux sont ensuite concassés pour obtenir une résine à partir de laquelle sont fabriqués les couverts. Et tout ça ne coûte pas un centime de plus qu’une production standard de produits plastiques. Cette idée lumineuse a germé - sans mauvais jeu de mots - dans l'esprit de Scott Munguia, il ya quelques années. Cet ancien étudiant en génie chimique de la prestigieuse université mexiciane Tecnológico de Monterrey, n'est autre que le fondateur de BioFase.

Un bel exemple d’économie verte qui montre que l’on peut faire du business et en même temps préserver notre planète.

En vidéo : Une jeune femme, Anika Helmer, a recueilli un papillon pendant un mois après l'avoir sauvé
Dernières news