Une entreprise japonaise adopte des chats abandonnés pour réduire le stress au travail

111Kpartages

Après les bars à chats, la France devrait s’inspirer des entreprises japonaises qui adoptent des chats pour apaiser leurs salariés.

Depuis quelques années, les employés d’une entreprise japonaise ont l’autorisation d’amener leur chat au bureau tous les jours, d’autres chats y vivent aussi quotidiennement. Les dirigeants de la Ferray Corporation, une entreprise spécialisée dans la conception de sites web, ont adopté une dizaine de chats pour permettre à leurs salariés de profiter des avantages d’un animal domestique.

Les félins se baladent tout naturellement dans les locaux de l’entreprise, font leur sieste là où bon leur semble, faisant profiter les salariés de leurs câlins et ronronnements apaisants. Par ailleurs, selon l'avis de nombreux scientifiques et vétérinaires, le ronronnement a des vertus apaisantes. Et caresser un chat serait même déstressant.

Bien entendu, les chats peuvent aussi parfois être source de désagrément dans un environnement de travail : câbles LAN mâchouillés, siestes sur les tables de réunion, passages intempestifs sur les claviers. Pourtant, les salariés considèrent que depuis l’arrivée des félins, ils communiquent plus entre eux et sont moins stressés, d’après le site Soranews24. Les dirigeants ont aussi constaté que la productivité avait augmenté.

Crédits photo : Blog Yaplog

La Ferray Corporation qui encourage ses employés à venir au bureau accompagnés de leurs propres chats, leur propose même une prime au chat de 5 000 yens, soit un peu plus de 36,70 euros par mois, pour tout salarié qui souhaite adopter un chat abandonné.

Les salariés ne sont pas les seuls gagnants dans l’histoire. Les chats, qui ont intégré le monde de l’entreprise, mènent une vie sûre et confortable et ont désormais une maison et une famille plus grande que jamais !

À croire que les chats au Japon sont rois car certaines firmes versent des indemnités en cas de décès de l'animal de compagnie et d'autres vont même jusqu'à payer les funérailles.

Il faut savoir qu’aux États-Unis, une entreprise sur cinq propose à ses salariés d’amener leurs chiens au travail. En France, c'est différent puisque d'après une étude de l’institut Ifop réalisée en mai 2016, seulement 16 % des entreprises françaises accepteraient les animaux de compagnie dans leurs locaux alors que 44 % des salariés souhaiteraient les amener.

En vidéo : Mr Puzzle, l'as des casse-têtes
Source : Soranews24
Dernières news